Benin

Abidjan, 11-10-2021 (Crocinfos.net) À Barthelemy Zouzoua Inabo : Lundi 11 octobre 2021, 16 h Gmt, stade de l’Amitié qui porte bien son nom, Côte d’Ivoire-Malawi, quatrième journée des éliminatoires Qatar 2022. « Humilité et pragmatisme », les mots-clés du sélectionneur national de la Côte d’Ivoire, Patrice Beaumelle.

Les Éléphants de Côte d’Ivoire sont leaders de leur poule. Après trois journées, ils totalisent 7 points, 5 buts marqués, un but encaissé. Deux victoires et un match nul. Ils sont talonnés par les Lions Indomptables du Cameroun, 6 points, deux victoires, une défaite. Le Malawi et le Mozambique arbitrent le duel à distance entre Ivoiriens et Camerounais.

“ Le Français n’aura alors que l’embarras du choix. ’’

Un journaliste a demandé au sélectionneur ivoirien si la pression du Cameroun n’était pas de nature à alourdir les trompes des Éléphants, sur le chemin du Qatar. Sa réponse rappelle la célèbre chanson de l’ancien capitaine des Éléphants, St JO, ‘’Devandougou’’ : « Nous regardons devant. Il faut bien finir le job le lundi 11 octobre 2021. Pour aller à la coupe du monde, c’est un marathon. Aujourd’hui, nous sommes au 21e kilomètre. Il ne faut pas s’enflammer, garder la confiance. Nous avons un groupe de qualité ».

244964551 4915263618486609 613185220500977376 n

Patrice Beaumelle, le sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire

Côte d’Ivoire-Malawi à Cotonou ne ressemblera pas sûrement à Malawi-Côte d’Ivoire, 72 h plus tôt. À Johannesburg, le match était en altitude, les Ivoiriens ont éprouvés d’énormes difficultés, de voyage, de récupération, de disponibilité des joueurs. Mais ils avaient fait l’essentiel. Ils ont gagné 3-0. Cotonou, au Benin est au niveau de la mer. Patrice Beaumelle a récupéré tout son monde. Les joueurs du championnat anglais notamment qui n’avaient pu effectuer le déplacement en Afrique du Sud en raison de la législation anglaise contre la Covid-19 (Zone rouge), sont présents à Cotonou. Sébastien Haller, bien qu’absent pour des raisons de famille, garde le contact avec le technicien et ses coéquipiers. Très impliqué, selon son Coach. Le Français n’aura alors que l’embarras du choix.

“ La preuve par les Écureuils du Benin. Vainqueurs de la Tanzanie, (0-1), en déplacement, ils ont placé la jauge à 15.000 places pour la quatrième journée. ’’

« J’ai deux ou trois systèmes. Ce qui m’importe, c’est l’animation. Comment les joueurs conduisent le groupe. Ce n’est jamais facile un match. Je regarde le résultat. Il faut gagner les matchs ensemble. Il faut de l’humilité même si on s’appelle la Côte d’Ivoire, accepté de souffrir ensemble ».

La preuve par les Écureuils du Benin. Vainqueurs de la Tanzanie, (0-1), en déplacement, ils ont placé la jauge à 15.000 places pour la quatrième journée. Les supporters, enthousiastes ont soutenu à fond leur équipe. Malheureusement, elle est passée à côté de son sujet. Entame du match catastrophique, imprécisions, précipitations, pertes de balles, errance collective. Un but encaissé à la 5e minute. Jamais, les joueurs de Michel Dussuyer n’ont trouvé les ressources, la cohésion, la percussion et l’efficacité pour revenir au score.

Le match de Cotonou est à huis-clos ou presque. Seulement, 350 invités, selon le comité d’organisation piloté par la Fédération ivoirienne de football en collaboration avec la fédération-hôte.

Par Fernand Dédeh

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )