Air-Maca pour l’ex-seigneur du Mont Peko, Amadé Ouérémi

Air-Maca pour l’ex-seigneur du Mont Peko, Amadé Ouérémi

Air-Maca attend l’ex-Seigneur du Mont Peko. « À procès biaisé, verdict biaisé », dit l’avocate devant les journalistes.

Abidjan, le 16-04-2021 (crocinfos.net) À Barthelemy Zouzoua Inabo: Amadé Ouremi, considéré comme le monstre du Mont-Peko, à Duekoué, réduit à son humaine condition dans la salle d’audience du Palais de Justice d’Abidjan. Quand la police le fait entrer dans le box des accusés, ce jeudi 15 avril 2021, menotté, sandales aux pieds, négligemment vêtu, il fait peine à regarder. La prison déshumanise sûrement. Mais elle ramène l’homme ou la femme à la réalité de la vie. Un magistrat dira: « en général, loin du théâtre des faits, l’homme est réduit à sa simple expression et devient très vulnérable ».

« À procès biaisé, verdict biaisé », dit l’avocate devant les journalistes

« À procès biaisé, verdict biaisé », dit l’avocate devant les journalistes.

Amadé Ouéremi est la projection de tous ces hommes et toutes ces femmes en Afrique, étourdis-es par l’illusion de la puissance, les lambris dorés, les paillettes, les tapis rouges, les gyrophares et l’acquisition des richesses matérielles, souvent même, illicites, qui agissent contre l’ordre social. Sans penser à demain. Une convocation devant le juge, une interpellation par un policier et le destin devient individuel… Sans les donneurs d’ordre. Encore protégés. Ou qui échappent temporairement à la Justice.

Amadé Ouéremi, la terreur du Mont Peko a été déclaré coupable de crime contres les populations, séquestrations, vol, vol réunion, destruction des meubles et immeubles… En conséquence, condamné à vie par le tribunal criminel en première instance. Et doit payer des dommages aux victimes ou parents des victimes, parties civiles.

‘’Amadé Ouéremi est la projection de tous ces hommes et toutes ces femmes en Afrique, étourdis-es par l’illusion de la puissance, les lambris dorés, les paillettes, les tapis rouges, les gyrophares et l’acquisition des richesses matérielles, souvent même, illicites, qui agissent contre l’ordre social. Sans penser à demain. Une convocation devant le juge, une interpellation par un policier et le destin devient individuel… Sans les donneurs d’ordre. Encore protégés. Ou qui échappent temporairement à la Justice.’’

Le tribunal a déclaré irrecevable, l’action qui visait à condamner solidairement l’État de Côte d’Ivoire. Horreur à Duekoué, les 28 et 29 mars 2011. 800 victimes abattues sommairement.

Son conseil est particulièrement remonté. La police ne lui a même pas donné une minute pour expliquer le couperet qui vient de tomber sur la tête de son client, en moins de deux minutes. Air-Maca attend l’ex-Seigneur du Mont Peko. « À procès biaisé, verdict biaisé », dit l’avocate devant les journalistes. Elle ne sait pas encore si elle doit faire appel de la décision, « tout dépend de mon client », mais elle dénonce la non-comparution des chefs militaires cités par l’accusé devant le tribunal.

‘’Air-Maca attend l’ex-Seigneur du Mont Peko. « À procès biaisé, verdict biaisé », dit l’avocate devant les journalistes. Elle ne sait pas encore si elle doit faire appel de la décision, « tout dépend de mon client », mais elle dénonce la non-comparution des chefs militaires cités par l’accusé devant le tribunal.’’

Débat d’école sur la question. Selon un magistrat, « Le juge examine sa saisine. Il juge celui qui lui est présenté. ». Un spécialiste du Droit international explique au contraire que le juge, au regard des pièces en sa possession, « peut soit, demander à l’instruction d’entendre les personnes citées, soit décider lui-même, de les entendre pendant le procès. Le juge n’est pas lié par le dossier d’instruction ».

Des nouvelles de ton Camarade? Il est arrivé ce jeudi 15 avril 2021 au Congo. Il doit assister à la prestation de serment de l’ancien-président du pays. Chez nous, on fait palabre pour le troisième mandat. Là-bas, on ne compte pas. On danse. Au Moins 15 chefs d’Etat sont attendus. Tu connais leur syndicat-là? Il est très solidaire.

Premier voyage officiel post-nouveau gouvernement sans la Péré nationale, ministre des Affaires Étrangères. Pas grave. Elle bosse dur au pays. Han bon. Télé-travail. Prise de notes.

Diplomatie active. Regardez seulement…

J’ai vu l’autre jour, ma mère, Gnian Gougoussi a l’église. Elle est allée prier pour la Paix en Côte d’Ivoire et le repos pour les victimes de la Covid19. J’ai aimé même. En même temps, j’ai eu la nette impression que Gnian Gougoussi a manqué une vraie occasion pour donner un signal fort pour la cohésion nationale. Le père fondateur disait « ce que femme veut, Dieu veut ». Si les femmes décident ensemble d’enclencher les prières pour la paix dans ce pays…

Les prières par parties-là, Dieu les entend… Mais Dieu demande plus. Ensemble, elles seront plus fortes…

Par Fernand Dedeh

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )