Allons à la CAN (Par Fernand Dédeh)

Allons à la CAN (Par Fernand Dédeh)

Jour J-5. La CAN sucrée covidée! Le saut dans l’inconnu. Aucune sélection n’est sûre de rien. Comme disent les Ivoiriens, « allons seulement ». Débrouillons-nous pour arriver au Cameroun

Abidjan, le 4-1er-2022 (crocinfos.net) À Barthelemy Zouzoua Inabo: Can2021, Jour J-5. La CAN sucrée covidée! Le saut dans l’inconnu. Aucune sélection n’est sûre de rien. Comme disent les Ivoiriens, « allons seulement ». Débrouillons-nous pour arriver au Cameroun. Le reste, Dieu pourvoira! J’ouvre ainsi la page CAN. Je m’installe dans mon domaine de définition. Tu es au courant comme ça…

De mémoire d’acteurs de Sport, il ne me souvient pas avoir vécu une CAN aussi « traumatisante ». Tiens, le 8 janvier 2010, l’attaque du bus de l’équipe du Togo, à Cabinda, l’enclave angolaise située entre le Congo Brazzaville et la RDC, avait endeuillé et perturbé la compétition. Le chauffeur de bus Mário Adjoua, le directeur adjoint de l’équipe Améleté Abalo et l’officier des médias Stanislas Ocloo ont été tués et 9 autres personnes ont été blessées. Peur sur la compétition. L’équipe togolaise avait été injustement exclue du tournoi.

Mais ce que la Covid19 impose à la CAN sucrée du Cameroun est inédit. Toutes les équipes sont sous pression. Aucune préparation n’est cohérente. Toutes les sélections logées à la même enseigne ou presque.
La Côte d’Ivoire est finalement partie à Djeddah en Arabie Saoudite pour pas grand-chose. L’équipe est dans un tunnel sans lampadaires. Elle va quitter l’Arabie Saoudite, sans livrer le moindre match amical dans ces conditions. « La rencontre amicale initialement prévue contre la Côte d’Ivoire est finalement annulée suite aux cas de Covid au sein de l’effectif de la Côte d’Ivoire. », révèle la presse comorienne. Non seulement, l’équipe n’est pas au complet en raison de la libération tardive du contingent européen mais en plus, elle est décimée par la Covid19. Quatre (4) joueurs sont sortis de confinement. Ils se sont entraînés ce lundi 3 janvier 2022. Le gardien titulaire de la sélection nationale, Gbohouo Sylvain est à ce jour, suspendu par la FIFA pour soupçon de dopage. L’encadrement technique ivoirien le maintient dans le groupe en espérant l’aboutissement de l’appel de la décision. Le joueur lui-même est motivé et garde espoir. Il était lui aussi confiné. Il a retrouvé ses coéquipiers seulement ce lundi 3 janvier 2022. À cinq jours de la CAN, sa situation est pour le moins intenable. Le sélectionneur national envisage le plan B. Sans son gardien titulaire.

La présidente du comité de normalisation est désormais dans le marigot. Si elle savait, elle aurait fait l’assemblée générale élective et abandonner cette affaire! la CAN brûle. Elle découvre l’anxiété brûlante des responsables des fédérations. La rose et ses épines! Comment il faut réfléchir à tout à la fois en subissant la pression des supporters qui se sont baptisés volontiers, « maso ». Pour eux, les boucs-émissaires sont tout trouvés en cas de ratés: la fédération et l’encadrement technique. Si tout va bien, les joueurs sont forts et décisifs.

Malgré l’angoisse actuelle du staff ivoirien, le sort lui a réservé un bon plateau au premier tour: premier match, le 12 janvier 2022, contre la Guinée Équatoriale. Deuxième match, le 16 janvier 2022, contre la Sierra Leone. Et troisième match de poule, le 19 janvier 2022, contre l’Algérie. Patrice Beaumelle sait exactement ce qu’il faut faire pour passer le premier tour. Et puis, prendre les matches à élimination directe comme ils viennent. Au Caire, en 2019, le groupe conduit par Camara Ibrahim était tombé les armes à la main, aux tirs au but, devant les futurs champions d’Afrique, les Fennecs d’Algérie, après un match abouti, en quart de finale.

La Côte d’Ivoire n’est pas le seul pays à souffrir des effets de la Covid19 et de l’arrivée tardive des internationaux évoluant en Europe. « Notre situation est très mauvaise. On s’est entraîné avec 12 joueurs. On a quelques cas de Covid-19, quelques joueurs, membres de staff, positifs à la Covid-19 quelques autres aussi blessés, malades et quelques joueurs qui ne sont pas libérés, d’autres c’est des problèmes de visa. On a aussi annulé notre match contre la Syrie pour le 05 janvier 2022. », révèle l’entraîneur de la sélection Gambienne, le Belge Tom SaintFiet.

Une CAN sucrée covidée! L’Afrique et le Cameroun vont quand même relever le défi! On s’en va là-bas…

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )