[Burkina Faso] Les cagoules sont tombées

[Burkina Faso] Les cagoules sont tombées

Le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA (41 ans), est un officier de l’armée burkinabè. Ancien élément de l’ex-RSP, il a quitté les rangs de cette garde prétorienne de Blaise, après les mutineries de 2011

  Sandaogo DAMIBA, nouvel homme fort du Burkina

Ouagadougou, le 24-1er-2022 (crocinfos.net) Le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA (41 ans), est un officier de l’armée burkinabè. Ancien élément de l’ex-RSP, il a quitté les rangs de cette garde prétorienne de Blaise, après les mutineries de 2011. Affecté à Dori, comme Commandant du 11ème Régiment d’Infanterie Commando (RIC), il rejoindra par la suite le 12ème RIC à Ouahigouya, toujours comme Commandant. Après les évènements de 2015, celui que ses frères d’armes surnomment « l’armée », du fait de sa rigueur militaire, effectue des stages de perfectionnement à l’extérieur du pays. De retour au Burkina Faso, le lieutenant-colonel DAMIBA, a été nommé Chef de corps du 30ème Régiment de commandement d’appui et de soutien (RCAS) logé au camp général Baba Sy ex-camp 1178 encore camp Boiro. Après le drame d’Inata, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, a été nommé commandant de la 3ème Région militaire, qui couvre Ouagadougou, Koudougou, Fada N.

Une correspondance particulière

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )