[Côte d’Ivoire Amnistie du président Alassane Ouattara du 6 août 2018] 30 civils et 60 militaires encore incarcérés, constate une ONG

[Côte d’Ivoire Amnistie du président Alassane Ouattara du 6 août 2018] 30 civils et 60 militaires encore incarcérés, constate une ONG

Une ONG exprime sa ‘’sincère’’ gratitude au Président Alassane Ouattara, pour la mesure d’amnistie annoncée le 6 août 2018, à l’occasion de son message à la nation ivoirienne qui a permis de libérer plusieurs détenus, dont Mme Simone Ehivet Gbagbo, mais elle interpelle la communauté nationale et internationale sur le cas de 30 civils et 60 militaires encore incarcérés.

Dans un communiqué de presse du dimanche 9 septembre 2018, dont nous avons reçu copie, la présidente de l’Association des femmes et familles des détenus d’opinion de Côte d’Ivoire (Affdo-ci), Désirée Douati rappelle que chef de l’État avait indiqué que la mesure d’amnistie devrait profiter à 800 personnes, dont 500 bénéficiaient déjà d’une liberté provisoire.

Desiree Douati 1024x768

L’Affdo-ci entend mettre tout en œuvre afin que les autres détenus recouvrent aussi de leur liberté

Malheureusement, constate la président de l’ONG, sur 297 personnes en détention à la date du 6 août 2018, dans 10 prisons, reparties sur l’ensemble du territoire national, 30 personnes sont encore retenues dans les liens de la détention.

En revanche, l’Affdo-ci est ‘’heureuse’’ de constat que, grâce à la mesure d’amnistie, 267 personnes, ‘’injustement incarcérées’’ depuis le 11 avril 2011, ont pu recouvrer leur liberté.

Par ailleurs, Mlle Douati est ‘’peinée’’ de constater que cette ordonnance d’amnistie, quoique concernant l’ensemble des infractions liées à la crise postélectorale de 2010-2011, n’a encore pu être appliquée à 30 personnes, ‘’abusivement détenues depuis 7 ans’’, et qui demeurent encore en détention pour des raisons que l’association ignore. « Tout en appelant l’attention de la Communauté nationale et internationale sur cette situation intenable, l’Affdo-ci exhorte, instamment le gouvernement ivoirien à  procéder à la libération de ces 30 détenus dont les causes de la détention ne sont pas détachables des événements liés à la crise postélectorale de 2010-2011. Car, un (1) jour de détention supplémentaire de tous ces chefs de familles au mépris de cette amnistie n’en rajouterait qu’à l’abus. Aussi, pour ces 30 personnes encore détenues, l’Affdo-ci entend mettre tout en œuvre afin qu’elles recouvrent aussi de leur liberté », prévient-elle.

Aussi, interpelle-telle la communauté nationale et internationale, sur  l’information diffusée par la télévision nationale ivoirienne (RTI 1), relative à la libération de 60 militaires qui n’a été suivie ‘’d’aucun effet.’’

Le processus doit aller à termes, parce que la mesure de libération a pu considérablement détendre l’atmosphère sociopolitique en Côte d’Ivoire.

Kpan Charles

 

Encadré

 

La liste des personnes libérées du 8 au 24 août 2018, selon l’Affdo-ci

La première vague de libération inaugurée, le 8 août 2018 par Mme Simone Ehivet GBAGBO, ex-Première Dame, MM. LIDA Kouassi Moise, ASSOA Adou, TCHEIDÉ Jean Gervais et Souleymane KAMARATÉ, une seconde vague a suivi le 10 août 2018, et a vu la libération d’autres détenus tels que MM. BAHI Patrice, ZIZA Kaka Jean Louis, LOROUGNON, ZADI Madou, ZEZE Paulin, KEIPO Marius dit « Petit Marteau ». En outre, il a été enregistré :

-32 personnes libérées, le samedi 11 août 2018, dont MM. BLEKA Joël et BOUABI ;

– 7 personnes libérées, le lundi 13 août 2018 ;

– 3 personnes libérées, le mercredi 15 août 2018, à savoir MM. TOUBATE Tom Serge, MABRE Alain et KRAPA, tous les trois libérés à partir de la Maison d’Arrêt militaire d’Abidjan (MAMA).

-1 personne, M. NIAMKE Ekolan Norbert libéré le 17 août 2018 ;

-3 personnes, MM. EHOUMAN N’Guessan Pascal, KOUABO Bertin et ZIRIMBA Logbognon Jean Claude ont été également libérées, le samedi 18 août 2018, de la MACA ;

-3 personnes, MM. DRIA Nesmon, DOUMBIA Lancina et SEBOU Bi Yao Simplice libérés, le mardi 21 août 2018 ;

-16 personnes dont KOFFI Serge, GNABA José, DAGO Philippe libérées, le mercredi 22 août 2018 ;

-2 personnes, MM. LAGO Kanon Martial et KOUEWON Pouho Elvis libérées, le vendredi 24 août 2018.

Au total, 267 personnes, injustement incarcérées depuis le 11 avril 2011, ont pu recouvrer leur liberté.

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )