[Côte d’Ivoire] Après 4 ans d’existence : l’assemblée générale d’une association de démobilisés reportée sine die à Korhogo

[Côte d’Ivoire] Après 4 ans d’existence : l’assemblée générale d’une association de démobilisés reportée sine die à Korhogo

Dans un communiqué de presse dont infos7j.com a reçu copie ce jour (samedi 2 juin 2018), le secrétaire général national de la cellule 39 (des démobilisé basés à Korhogo), Kignaman Soro  annonce le report de leur première assemblée générale ordinaire après 48 heures de négociation avec les autorités de Korhogo, notamment ‘’celles de la mairie et celles en charge de la sécurité de Korhogo’’

34180365 374746156369161 3743500212522450944 n

Communiqué1

Concernant le report de cette assemblée générale, l’association des démobilisés estime en tirer toutes les conséquences et en assumer les responsabilités après quatre années d’existence. Car, indique-t-il « Toutes les dispositions ont été prises en collaboration avec les autorités municipales afin que nous tenions notre assemblée générale ordinaire. »

Joint par téléphone, Kignaman Soro  a précisé qu’au cours de cette rencontre, il s’agira de faire, entre autres le point des activités menées par la Cellule 39 depuis son existence, ainsi que d’autres sujets avant de terminer par le mot d’ordre de la conduite à tenir face à ‘’la prise en charge des veuves et des enfants des camarades tombés sur les champs d’honneur, la libération sans condition de nos camardes incarcérés, les 17 000 000 de nos primes Ecomog et l’intégration de tous nos camardes tels prévus par les accords de sortie de crise’’.

34124308 374746149702495 8352978639234531328 n

suite et fin

En effet, révèle notre interlocuteur la cellule 39, l’une des branches des démobilisées, revendique plus 3500 membres et 65 délégués tous repartis à travers les différentes villes de la Côte d’Ivoire.

Cependant, la cellule 39 reste constante dans sa démarche : « Restez toujours vigilants et loin des actions des va-t’en guerre, car nul ne connaît mieux la valeur de la paix que nous, car soutient-il une nouvelle date sera donnée en juillet. »

En 2017, les ex-rebelles démobilisés s’étaient soulevé à plusieurs reprises pour des demandes financières officiellement rejetées par le gouvernement, qui avait en revanche annoncé avoir trouvé un terrain d’entente avec les démobilisés. « On ne paie pas les primes, mais nous avons trouvé un terrain d’entente », avait affirmé à l’AFP le ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, après une rencontre avec une délégation d’anciens rebelles à Abidjan.

Kpan Charles

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )