[Côte d’Ivoire Après un an d’activité] Le Casino Eléphant d’Or dresse son bilan

[Côte d’Ivoire Après un an d’activité] Le Casino Eléphant d’Or dresse son bilan

Le Groupe familial français Barrière, concessionnaire du «Casino Barrière Eléphant d’or d’Abidjan » du Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire a dressé le bilan de sa première année d’activités en Côte d’Ivoire, le mercredi 25 Avril 2018, au cours d’une conférence de presse.

Gilles Meillet, directeur du Développement des Casinos du groupe et la directrice de La Société des Palaces de Cocody (SPDC), Maférima Diarrassouba ont co-animé cette rencontre avec les journalistes.

Le Groupe se réjouit de sa présence en Côte d’Ivoire, cependant le premier responsable est revenu sur ses attentes à l’endroit des autorités ivoiriennes. Gilles Meillet souhaite, entre autre, que le Gouvernement revoit la loi de 1969 qui régit leur activité en Côte d’Ivoire. Notamment la disposition de la loi qui interdit aux ivoiriens l’accès aux jeux de tables.

Pour lui, les mentalités ont changées et la montée de classe moyenne qui voudrait bien profiter de ses moments de détente qu’offre cet espace de jeux. «C’est une disposition qu’on peut comprendre en 1969 pour protéger la population et s’assurer que certains risquaient de s’appauvrir. Aujourd’hui, il y a une évolution du produit intérieur brut, une évolution du niveau de vie, une classe moyenne supérieure qui grossie, qui grandie et ces gens pourraient se permettre de jouer dans un casino, », a précisé le directeur du développement des Casinos du groupe Barrière.

L’autre attente du groupe se situe au niveau de la communication, de la publicité et de l’information. La même loi lui interdisant toute forme de publicité. Qu’elle entreprise qui peut se développer sans communication ? «Aucune entreprise au monde ne peut être viable, si elle n’a pas le droit de communiquer », a-t-il argumenté.

Malgré ces dispositions restrictives de la loi, le groupe Barrière a réalisé pour la première année d’exercice, plus de 3 milliards FCFA pour un investissement d’environ 2,8 milliards FCFA.

Pour la célébration de ce premier anniversaire, depuis le 27 avril les festivités ont commencé et s’étendront sur 5 jours, jusqu’au 1er mai. Une série d’activités dont une tombola sont annoncées.

Kpan Charles

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )