[Côte d’Ivoire Bonne volonté de la lutte contre la tuberculose] Notre consœur, Delphine Gbla nommée ambassadrice #santé

[Côte d’Ivoire Bonne volonté de la lutte contre la tuberculose] Notre consœur, Delphine Gbla nommée ambassadrice #santé


Notice: Undefined variable: excerpt in /home/c1574344c/public_html/wp-content/plugins/sneeit-framework/includes/articles/articles-singular.php on line 381

Abidjan, le 2-10-2020 (localhost/croc/wordpress/) Le Réseau africain des professionnels des arts des médias et des sports pour la promotion du civisme et la citoyenneté (Resapams-cc) présidé par Serges Willy Ossohou et l’ONG Alliance CI dirigée par Dr Offia Coulibaly Madiarra ont présenté, mercredi 30 septembre 2020 à Abidjan, les dix ambassadeurs de bonne volonté de la lutte contre la tuberculose en Côte d’Ivoire.

Désormais, notre consœur, la chef d’édition des magazines d’information à la RTI1 et l’actuelle présentatrice du magazine La Côte d’Ivoire en marche, Delphine Gbla, fait partie des dix ambassadeurs de bonne volonté de la lutte contre la tuberculose en Côte d’Ivoire.

Une vue des ambassadeurs de bonne volonté de bonne volonté de la lutte contre la tuberculose

Tout comme elle, ce sont neuf autres personnalités influentes de la société, qui ont été choisies pour leur engagement dans le domaine de la santé. Il s’agit de l’évêque du Diocèse de Yopougon Salomon Lezoutché, de l’imam de la mosquée du Plateau Cissé Djiguiba, du pasteur évangélique Bishop Alexandre Amazou, de l’artiste tradi-moderne Tigresse Sidonie, du footballeur international Zoro Marc, du groupe zouglou Les Garagistes, de l’humoriste Zongo, de l’artiste coupé-décalé Mulukuku DJ et de l’athlète internationale Tah Lou Marie Josée (représentée par Tchétché Aimé).

Ils auront la lourde tâche d’éradiquer de la tuberculose d’ici 2035 selon la Stratégie END-TB. La tuberculose est une maladie infectieuse, contagieuse, transmissible, mortelle mais curable. Pis, selon des experts en santé, elle ‘’constitue un véritable problème de santé publique et un problème de développement en Côte d’Ivoire’’.

Selon Dr Kouamé Amenan du service de communication du plan national de lutte contre la tuberculose, cette maladie est la première infection opportuniste au cours de l’infection à VIH. « En 2019, 21498 cas de tuberculose ont été notifiés et les adultes jeunes de 15-45 ans sont les plus touchés par la tuberculose (franche la plus active de la population). L’évaluation du résultat de traitement de la cohorte 2019 note 87% de succès thérapeutique et environs 7% de décès », indique-t-telle.

Par ailleurs, Delphine Gbla, porte-parole des ambassadeurs, pèse le poids du défi à relever. Pour elle, seul l’engagement personnel demeure le premier remède. « Le politicien fait la politique parce qu’il est en bonne la santé. Le journaliste écrit et parle parce qu’il est en bonne la santé. L’élève va à l’école parce qu’il se porte bien. Bref…Pas de santé, pas de vie, pas développement.  Alors les questions de santé doivent être une priorité pour tout système africain. Donc, stop à la TB et aux autres pathologies », indique-t-elle.

S.E.Mme Delphine Gbla ou Dr Delphine Gbla

Notre consœur n’a pas retenu l’attention du jury comme un cheveu sur la soupe en tant qu’ambassadeur de bonne volonté de la lutte contre la tuberculose.

Le nom de l’actuelle présentatrice du magazine La Côte d’Ivoire en marche, Delphine Gbla rime avec les émissions de santé à la RTI1.

Notre consœur présente fièrement son diplôme d’ambassadrice

En effet, elle a été présentatrice de l’émission Santé à la UNE de 2005 à 2011, de Spotlight sida de 2013 à 2016. En  2017, quand la Côte d’Ivoire accueillait la Conférence internationale de lutte contre le sida et les infections sexuellement transmissibles après 20 ans, Delphine Gbla a occupé le rôle de responsable de la communication et de reporter pour ICASA. Des critères qui ont milité en sa faveur pour sa brillante nomination.

En revanche, l’émission Notre Santé sur la RTI1 son idée de. Sa nomination en qualité d’ambassadrice n’est que le fruit du travail au service de la santé.

Difficile pour ses admirateurs de détacher le nom de la présentatrice du journal télévisé de 20h de la santé. De ‘’docteur’’ Delphine Gba à ‘’Son Excellence madame’’ Delphine Gbla en passant par la journaliste, il n’y a qu’un pas.

Serges Mignon

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )