[Côte d’Ivoire] CIVIS Côte d’Ivoire déploie 70 observateurs dans les 32 régions du pays (déclaration)

[Côte d’Ivoire] CIVIS Côte d’Ivoire déploie 70 observateurs dans les 32 régions du pays (déclaration)

Le président de CIVIS Côte d’Ivoire, Dr Kouamé Christophe était face à la presse ce jeudi, pour informer l’opinion de son intention de conduire une mission d’observation électorale des sénatoriales, le samedi 24 mars 2018. Nous vous proposons l’intégralité de sa déclaration.

Ci-dessous le lien de la vidéohttps://web.facebook.com/civisci/videos/1820940124632089/

OBSERVATION CITOYENNE POUR DES SÉNATORIALES APAISÉES

Abidjan, 22 mars 2018 – CIVIS Côte d’Ivoire, une organisation de la Société Civile Ivoirienne a le plaisir de vous informer de son intention de conduire une Mission d’Observation Électorale des Sénatoriales le samedi 24 mars 2018. Cette élection résulte de l’ordonnance n° 2018 – 143 du 14 février 2018.

Un sénateur est le représentant de la nation, voire des collectivités territoriales et des ivoiriens de l’étranger ; il est élu pour cinq ans. Les sénateurs sont élus, pour deux tiers, au suffrage universel indirect. Un tiers des sénateurs est désigné par le Président de la République parmi les Ivoiriens reconnus pour leur expertise et leur compétence avérées dans les domaines politique, administratif, économique, scientifique, culturel, sportif, professionnel et social.

Le rôle d’un sénateur est de consolider la démocratie et l’état de droit. Ses attributions sont de voter la loi, consentir l’impôt, contrôler l’action du Gouvernement et évaluer les politiques publiques.

Ces Sénatoriales se tiennent dans un contexte sociopolitique tendue. En effet, en dépit de l’arrêt[3] et de l’expiration du délai de celui-ci fixé par la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) au 18 novembre 2017, le Gouvernement ivoirien n’a pas, jusqu’à ce jour, réformé la Commission Électorale Indépendante (CEI). Une telle attitude de la part du Gouvernement pourrait remettre en question la cohésion sociale et la paix relative.

C’est donc dans le souci de préserver ces acquis que CIVIS Côte d’Ivoire, une association d’éducation à la citoyenneté, à l’écocitoyenneté, à la promotion et à la défense des droits de l’homme dont la mission est de contribuer au renforcement des citoyens dans leur capacité de compréhension, d’analyse et d’action en vue de la construction d’une société plus juste, solidaire et respectueuse des droits humains, entend mener une mission d’observation citoyenne en vue des sénatoriales apaisées.

L’observation devient un impératif, car nous pensons que le « Learning by doing[1] » permettra aux représentants des populations (grands électeurs), dans l’apprentissage par la pratique, d’exercer leurs droits de vote.

Pour CIVIS Côte d’Ivoire, l’abstention ne créera jamais de réflexes de bonnes pratiques en matière de vote sans violence.

CIVIS Côte d’Ivoire va ainsi déployer sur toute l’étendue du territoire soixante-dix (70) observateurs, précisément dans les trente-deux (32) régions et les deux (2) Districts autonomes toute la journée du scrutin du 24 mars 2018.

« La victoire obtenue par la violence équivaut à une défaite, car elle est momentanée »

                                                                                                       Mahatma Gandhi

                                                                                         Pour CIVIS Côte d’Ivoire

 

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )