[Côte d’Ivoire] Depuis sa cachette, Albert Toikeusse Mabri appelle ‘’à la cohésion et à la solidarité’’

[Côte d’Ivoire] Depuis sa cachette, Albert Toikeusse Mabri appelle ‘’à la cohésion et à la solidarité’’

Abidjan, le 9-11-2020 (https://crocinfos.net/) Le président de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (Udpci), Dr Abdallah Toikeusse Mabri, membre du Conseil national de transition (CNT), depuis sa cachette, invite les uns et les autres ‘’à la cohésion et à la solidarité’’.

‘’Je vous invite toutes et tous à la cohésion et à la solidarité en tenant solidement le flambeau de l’espérance. Dieu soit notre soutien. #ATM’’, conseille-t-il sur sa page Facebook le 8 novembre à minuit.

ATMAlbert Toikeusse Mabri est la dernière personnalité, membre du CNT activement recherchée par les autorités judiciaires ivoiriennes après l’interpellation de Pascal Affi N’Guessan le vendredi aux environs de 23 h GMT à Akoupé.

Cet appel intervient au moment où, dans un communiqué de presse dans la journée, Eveline Taly Kponh, porte-parole adjointe de l’Udpci, au nom de ce parti et de la plateforme arc-en-ciel dénonçait ‘’le harcèlement militaro-judiciaire des autorités du CNT’’ et exigeait ‘’la levée des blocus et l’arrêt des poursuites.’’

Au lendemain de l’élection présidentielle, les tensions entre pouvoir et opposition étaient visibles. Plusieurs opposants ont été interpellés.

Face à cet état de fait, la plateforme Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), mouvement politique proche de Laurent Gbagbo appellait à l’apaisement et au dialogue inclusif. Une position que partage l’opposant historique à Félix Houphouët-Boigny, Laurent Gbagbo bien que refusant la réélection du président Alassane Ouattara à un troisième mandat controversé.

En témoigne la sortie de son silence la semaine dernière, au cours de laquelle, il a demandé aux autorités ivoiriennes de favoriser ‘’le dialogue plutôt que la répression’’ après le blocage à leurs domiciles des leaders de l’opposition.

Après les envolées spectaculaires empreintes de violence verbale, la température baisse. Ce revirement de situation vient à point nommé au moment où le dialogue doit prévaloir pour dissiper l’atmosphère.

S.Koné

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )