[Côte d’Ivoire Drame] Le mystère entoure la mort de dame Sandrine Varlet épouse Polneau

[Côte d’Ivoire Drame] Le mystère entoure la mort de dame Sandrine Varlet épouse Polneau

Depuis 11 heures GMT ce mardi, l’on parle au passé de professeur Sandrine Valet épouse Polneau, chargée d’étude au ministère ivoirien de la Santé et de l’Hygiène publique. Elle a été découverte, le corps inerte et sans vie, dans les gazons au pied de la Tour C de la Cité administrative, sis au Plateau aux environs de 10 heures GMT par les travailleurs et passants.

Varlet

Professeur Sandrine Valet épouse Polneau

Selon les premiers témoignages, elle se serait donné la mort en se jetant par la fenêtre du 13e étage de cet immeuble qui abrite le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique.

Des témoignages recueillis sur place par certains confrères, indique la victime ne présentait aucun signe faisant apparaître que Sandrine Valet allait se donner la mort dans les instants qui suivront. Par ailleurs, précise le confrère d’Apanews, c’est aux environs de 10 heures (Gmt et heure locale) qu’elle priera ses collègues de quitter momentanément le bureau, afin qu’elle accomplisse une tâche professionnelle. « C’est après la sortie de ces derniers du bureau, qu’elle se serait donné la mort en se jetant de l’immeuble », indiquent les témoins.

« Elle a récemment été promue responsable dans un Centre hospitalier et universitaire d’Abidjan et elle enseigne également à l’Université d’Abidjan », ont confié d’autres sources au confrère.

certains travailleurs et badauds

Certains travailleurs et badauds s’interrogent sur la mort

S’est-elle donnée la mort librement ? A-elle été projetée par un individu ? Le mystère reste entier en attendant les premières conclusions de l’enquête ouverte par la police.

Pour l’heure, aucune déclaration officielle n’a été faite.  La  ministre ivoirienne de la santé et de l’hygiène publique, Dr Raymonde Goudou Coffie s’est promptement rendue sur le lieu du drame pour s’enquérir de la situation avant de tenir une « réunion d’urgence» avec les collaborateurs directs de la victime.

La police criminelle, la police scientifique et des autorités judiciaires, ont fait les constats  d’usage avant de faire enlever le corps de Mme Sandrine Valet épouse Polneau du regard indiscret d’une foule de curieux qui avait  envahi les alentours de la Tour C.

Kpan Charles

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )