[Côte d’Ivoire Élections locales 2018] Des organisations de la société civile sensibilisent sur question le 7 septembre à Abidjan

[Côte d’Ivoire Élections locales 2018] Des organisations de la société civile sensibilisent sur question le 7 septembre à Abidjan

-La date du 13 octobre ‘’maintenue’’

-La réforme de la CEI, ‘’c’est pour 2020’’

-Les candidats retenus par la CEI seront connus demain vendredi

Sensibiliser les populations sur le sens de leur participation aux échéances électorales (municipales et régionales couplées du 13 octobre 2018). Telle est la mission, que s’assignent  des organisations de la de la société civile ivoirienne, qui procèderont au lancement d’un projet d’éducation civique et électorale, en vue de sensibiliser les populations sur le sens de leur participation à ces échéances électorales, le vendredi 7 septembre 2018, à Abidjan.

000 J85LT

À titre d’illustration

«L’association Citoyens et participation (CIVIS Côte d’Ivoire), le Mouvement ivoirien des droits humains (Midh), le Program for Young Politicians in Africa (Pypa), le Groupe de plaidoyer et d’actions pour une transparence électorale (Gpate), l’ONG autrichienne EWA et la coalition Ça Suffit, lancent ce projet d’éducation civique et électorale en vue d’informer et sensibiliser les électeurs et les populations sur les objectifs de la décentralisation et le sens de leur participation à ces échéances électorales », explique une note d’information transmise aux journalistes.

C’est l’Institut français d’Abidjan qui accueillera cette rencontre ouverte à tous, par une conférence sur le thème, « Les régionales et les municipales : l’enjeu du développement».

Selon la note, ce projet ambitionne également d’expliquer aux populations, les missions des régions, du président du Conseil régional, des mairies et du concept « vote utile».

L’objectif général de ce projet d’éducation électorale, souligne dans la note, Dr Christophe Kouamé, le président de Civis-Côte d’Ivoire, est de contribuer au développement local par la consolidation de la démocratie, la gouvernance locale pour la réduction de la pauvreté et la consolidation de la paix sociale.

Justifiant le bien-fondé de cette éducation électorale, M. Kouamé fait remarquer, notamment que le développement local est freiné par plusieurs facteurs dont la faible participation citoyenne.

Sont attendus entre autres, comme résultats au terme de cette opération, l’information des populations sur les concepts du « vote utile » et du « je vote, je reste ».

Dr Kouamé Christophe

Dr Kouamé Christophe, pdt de Civis-CI

La réforme de la Commission électorale indépendante (CEI) annoncée par le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, lors de son discours à la Nation le 6 août 2018, « concerne l’élection présidentielle de 2020 » et n’interviendra conséquemment pas avant les élections locales du 13 octobre comme souhaitée par le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-Rda) et des organisations de la société civile. Mieux, il a indiqué le mercredi 5 septembre 2018, à l’aéroport, à son retour à Abidjan, après un séjour d’une semaine en Chine où il a effectué une visite d’État et participé au sommet sino-africain que la date du 13 octobre 2018, ‘’ne connaîtra pas un report.’’

Ouverte le 14 août 2018, la réception des candidatures à ces échéances électorales, s’est achevée le 29 août .

La liste des candidats retenus, pour les municipales et régionales couplées, prévues le 13 octobre, sera publiée par la CEI le vendredi 7 septembre.

Kpan Charles

.

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )