[Côte d’Ivoire Fronde sociale]Pour éviter la marche de la Fesci : la RETS plaide pour la libération des 13 élèves et étudiants #Fesci

[Côte d’Ivoire Fronde sociale]Pour éviter la marche de la Fesci : la RETS plaide pour la libération des 13 élèves et étudiants #Fesci

Dans un communiqué de presse du dimanche 1er juillet 2018, la Renaissance étudiante et scolaire de Côte d’Ivoire (RETS) plaide pour la libération de 13 élèves et étudiants qui, à ce jour, sont détenus à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca).

La Renaissance étudiante et scolaire de Côte d’Ivoire, conduite par son président, Kouassi Ibrahim et certains de ses membres, Obouo Alex Akré (vice-président de l’Association de la jeunesse estudiantine pour la santé), Assalé Auguste (2ème vice-président en charge des grandes écoles de la RETS), et Ouattara Dognimin (secrétaire général adjoint 1 de la RETS) souhaitent vivement la libération de 13 élèves et étudiants détenus à la Maca, depuis le 28 mai afin qu’ils puissent regagner leurs familles respectives et aborder sereinement les différents examens de fin d’année.

« À la faveur des examens de fin d’année (2017-2018), et suite à l’arrestation des élèves et étudiants détenus depuis le 28 mai 2018, à la Maca, la Renaissance Etudiante et Scolaire de Côte d’Ivoire plaide auprès du gouvernement pour leur libération », indique le communiqué.

Après les différentes démarches menées par le bureau exécutif national de la RETS, il ressort que parmi ces détenus, certains sont candidats au Baccalauréat  session 2018 qui débutera le lundi 2 juillet 2018, et d’autres au BTS session 2018, qui se déroulera du 16 juillet au 4 Aout 2018.

« Le Bureau exécutif national de la RETS reconnaissant les efforts consentis par le gouvernement ivoirien en général, et en particulier par le Président de la République de la Cote d’Ivoire, et conscient des efforts menés dans le cadre de l’amélioration du système éducatif ivoirien, implore la clémence de S.E.M. Alassane Ouattara, et celle du gouvernement afin que nos camarades détenus depuis le 28 mai 2018, recouvrent la liberté. »

Pour cette association, la libération des détenus permettra, non seulement d’apaiser le climat éducatif pour le bon déroulement des examens de fin d’année, mais favorisera, en n’en point douter à la mise en place d’un dialogue social, quant à la résolution des problèmes académiques et sociaux posés.

« Convaincue de l’intérêt que porte le Président de la République à la jeunesse ivoirienne et aux élèves et étudiants en particulier, et vu que nous sommes à l’aube du baccalauréat session 2018, la Renaissance Etudiante et Scolaire de Côte d’Ivoire (RETS) par la voix de son premier responsable, souhaite vivement la libération de tous nos camarades détenus à la MACA, afin qu’ils puissent regagner leurs familles respectives et aborder sereinement les différents examens de fin d’année », conclut le communiqué.

Le plaidoyer de Kouassi Ibrahim et de la RETS, tombe au moment où, la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) projette ‘’une marche de libération’’ de ces élèves et étudiants, le mardi 3 juillet sur le Plateau.

Le Montagnard

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )