[Côte d’Ivoire Invités à passer le BAC] Les élèves de Terminale du Cours Lamartine réclament justice

[Côte d’Ivoire Invités à passer le BAC] Les élèves de Terminale du Cours Lamartine réclament justice

Les élèves des classes de terminale, Cours Lamartine, sis à Marcory, réclament justice. Ils sont même stupéfaits d’apprendre par un mail reçu du centre d’examen (Lycée Blaise Pascal) que leur établissement ne fait pas partie du ‘’passage du baccalauréat au contrôle continu’’ depuis le 26 mai 2020. Leurs épreuves, selon cette circulaire, sont reportées en septembre 2020.

Injustice caractérisée, indignation, stress… Du deux poids deux mesures. Les élèves des classes de terminale du Cours Lamartine sont abasourdis par ce qui leur arrive. Le ministre français de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer a pourtant pris des mesures le 3 avril 2020 à cause de la Covid-19: ‘’pour les élèves de terminale générale et technologique de la même manière, l’ensemble des épreuves sera validé par le contrôle continu…’’. En un mot les établissements français et ceux qui appliquent un programme français dont le Cours Lamartine ne passeront pas l’examen du baccalauréat.

2cce8221 8d35 41a0 bb0c b0b1028a246c

Les parents d’élèves du Cours Lamartine lors d’une des récentes réunions de crise. Ph. Dr.

Ces mesures selon les élèves, devraient s’appliquer à eux, parce qu’ils ont payé les droits d’examen, suivi le programme français durant toute la scolarité. Ces apprenants jugent donc, ‘’injuste’’ de subir un traitement différent des autres, sous prétexte de la non-existence d’un contrat (homologation). « Les candidats scolarisés dans un établissement privé hors contrat, n’ayant pas été en mesure de présenter au jury d’examen un dossier de contrôle continu à titre de livret scolaire», indiquait le ministre français.

En revanche, les plaignants reconnaissent que le Cours Lamartine n’est, ‘’certes, plus un établissement privé homologué (hors contrat) par le consulat de France en Côte d’Ivoire, mais l’établissement est en mesure de fournir les livrets scolaires de ses élèves’’. C’est-à-dire que l’établissement respecte les mesures arrêtées par le gouvernement français.

Malheureusement, pendant que les autres établissements qui appliquent le programme de l’enseignement français passeront l’examen du baccalauréat en contrôle continu, le Cours Lamartine est la seule école à qui, le gouvernement français a imposé cette mesure. Les élèves sont dans un contexte assez complexe et stressant. « Cette nouvelle est un véritable coup de massue, car selon les dires du ministre de l’éducation française, nous remplissons toutes les conditions de passage du bac en contrôle continu. Nous sommes déboussolés sachant que la rentrée scolaire 2020-2021 se fera en septembre et en août pour certains établissements », s’indigne Cissé Yasmine, déléguée de la classe de terminale ES au lycée Cours Lamartine d’Abidjan.

Quant à De Bruchard Melyna, française, déléguée de la classe de terminale scientifique, elle est scandalisée comme tous ses autres camarades de Lamartine d’apprendre qu’ils doivent passer le baccalauréat en septembre, c’est à dire dans 3 mois, après environ 6 mois passés dans une crise sanitaire mondiale, qui les a empêchés d’aller à l’école. « Lorsque Monsieur Jean-Michel Blanquer a annoncé, le 3 avril 2020, que notre examen serait en contrôle continu, nous avons été tous rassurés que, même si les épreuves ne se dérouleraient pas comme toutes les autres années, nous allions quand même pouvoir, grâce à nos bulletins scolaire, faire des études supérieures.»

Les parents d’élèves de l’établissement multiplient les réunions de crise avant la conférence presse prévue le 8 juin 2020.

Kpan Charles

CATEGORIES
TAGS
Share This