[Côte d’Ivoire] La Covid-19 dévoile les missions régaliennes des éléments des ministres Hamed Bakayoko et Diomandé Vagondo

[Côte d’Ivoire] La Covid-19 dévoile les missions régaliennes des éléments des ministres Hamed Bakayoko et Diomandé Vagondo

La maladie à coronavirus rapproche davantage les éléments de la police nationale et les Forces armées en Côte d’Ivoire (Faci) dans le cadre la politique de réforme et le rétablissement de la confiance de ces deux corps entre les populations ivoiriennes.

Depuis l’instauration de l’état d’urgence le 24 mars 2020, par le chef de l’État, Alassane Ouattara, les éléments du ministre d’État ivoirien, en charge de la Défense, Hamed Bakayoko, et celui du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Gal Vagondo Diomande, sont en alerte maximale au service des populations. Ce, en vue de riposter contre la propagation de la pandémie de la maladie à coronavirus en Côte d’Ivoire et montrer aux populations leurs vraies missions régaliennes.

e92a4984 4d91 4484 8e9c 23cee5df3ce6

La direction générale de la police est régulièrement sur le terrain de sensibilisation. Ph.Dr

Il est, certes, trop tôt de l’affirmer, mais ces deux forces républicaines ont pris toute leur place dans l’initiative de la politique de réforme et le rétablissement de la confiance en vue d’établir un cadre de collaboration entre les forces de sécurité et les populations. Ce, tout en restant opérationnelle en première ligne pour faire respecter les mesures barrières et la distanciation. « Nous voulons, aussi et, surtout apporter assistance à la population pendant le couvre-feu », comme l’indique l’une de leurs missions.

Cette politique de réforme de la police nationale et des Forces armées en Côte d’Ivoire (Faci) est pour l’heure, une saine réalité sur le terrain avec la vaste campagne lancée pour rencontrer plusieurs acteurs de différents secteurs d’activités du Grand-Abidjan. « Cette vaste campagne de sensibilisation a pour but, non seulement de rapprocher les forces de l’ordre des populations, mais aussi, de briser la méfiance, améliorer la communication et renforcer la présence de proximité auprès  des populations », rappelle la direction générale de la police nationale.

Pendant cette campagne qui se déroule ce mercredi 22 avril, il sera question entre autres, de sensibiliser la population sur le respect des mesures barrières contre la pandémie à Covid-19, et sur les violences domestiques.  Les agents des forces de sécurité visiteront entre autres, des gares routières, les marchés, les foyers, les responsables de quartiers, les responsables des syndicats, ‘’afin d’expliquer l’importance de l’application de ces gestes barrières, des droits de l’Homme et de les instruire sur les sanctions judiciaires auxquelles, elles s’exposent en cas de non-respect des mesures communiquées’’. Autant affirmer qu’il s’agit de briser le mur de méfiance de ces deux corps entre les populations dont les missions n’étaient pas trop connues des populations.

Ainsi, la maladie à pandémie de la Covid-19 lève un coin du voile sur les vraies missions régaliennes de la police nationale et les Forces armées en Côte d’Ivoire souventes fois écornées par des brebis galeuses sorties de leur rang.

Sériba Koné

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )