[Côte d’Ivoire] La difficile équation du président de l’Udpci face aux ‘’indisciplinés’’ de son parti

[Côte d’Ivoire] La difficile équation du président de l’Udpci face aux ‘’indisciplinés’’ de son parti

24h après la déclaration du président de l’Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d’Ivoire (Udpci), Abdallah Mabri Toikeusse, comme étant le porte-parole officiel de son parti, Tanios Oplé, l’un des journalistes de l’hebdomadaire, Arc-en-ciel, vient de s’autoproclamer chargé de communication et porte-parole.

Suite au réaménagement technique du gouvernement Gon, mercredi 13 mai, Tanios Oplé, journaliste à Arc-en-ciel, proche de l’Udpci s’est autoproclamé au site linfodrome comme chargé de communication de l’héritier politique du Général Robert Guéi et porte-parole, en violation de la déclaration du président du parti.

L’affaire a fait le buzz sur les réseaux et la Une de plusieurs journaux ce jeudi 14 mai 2020. Pour mettre les pendules à l’heure, Dr Albert Toikeusse Mabri a fait un post pour démentir cette allégation. «Suite à la formation politique du nouveau gouvernement ce jour, je me suis réservé imposé un devoir de réserve. Il m’a cependant été donné de constater dans une certaine presse en ligne, des propos qui me sont attribués. J’apporte un démenti formel à ces allégations sans fondement, colportées sur les réseaux sociaux et invite les médias qui les ont relayées à faire preuve de professionnalisme», a clarifié le désormais ex-ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

‘’Nous sommes le parti pour la démocratie et nous devons nous attacher la promotion des libertés tout en préservant l’ordre et la discipline’’.

Pourtant, le mardi 12 mai 2020, le président de l’Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d’Ivoire a annoncé dans un communiqué, être le porte-parole de son parti à titre exclusif, et ce, ‘’jusqu’à nouvel ordre’’. Ce, pour mettre un terme au désordre qui s’installe dans les déclarations au nom de ‘’la discipline’’ de l’Udpci. « Cette décision a été prise en vue de préserver la cohésion interne et cohérence du discours de sa formation politique ». Toutefois, précise la note, en cas de besoin, un cadre du parti sera désigné pour délivrer le message de l’Udpci. « Nous sommes le parti pour la démocratie et nous devons nous attacher la promotion des libertés tout en préservant l’ordre et la discipline », conseille le président de l’Udpci.

Qui a donc désigné le cadre, Tanios Oplé dont la déclaration rime avec indiscipline des décisions prises par le président du parti arc-en-ciel? Une difficile équation que le président de l’Udpci doit assumer avec diplomatie.

Georges Kouamé

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )