Cote d’Ivoire: le 3e congres du Renouveau charismatique a l’epreuve du Saint Esprit

Cote d’Ivoire: le 3e congres du Renouveau charismatique a l’epreuve du Saint Esprit

Le 3è Congrès national du Renouveau charismatique de Côte d’Ivoire a ouvert ses travaux, mercredi 22 août, au Grand séminaire Saint Cœur de Marie d’Anyama, à 10 km d’Abidjan. Pour cette première journée, quelques 350 membres participent autour du thème : « Les œuvres de Dieu. Les œuvres pour Dieu, Jn 6,28 ».

Le Renouveau charismatique catholique de Côte d’Ivoire tient son 3ème Congrès national du 22 au 25 août au Grand séminaire Saint Cœur de Marie d’Anyama. Ce courant spirituel de plus 40 ans d’existence veut, à travers ces assises, assurer la formation des membres et se doter de règles de vie.

« La présence de textes ne signifient pas abandon du Saint Esprit. Peuple du Renouveau charismatique catholique de Côte d’Ivoire, faisons attention à ne perdre sous aucun prétexte la liberté que l’Esprit Saint nous a donnés », a déclaré à l’entame du 3è Congrès, père Eric Boya, aumônier national du Renouveau charismatique de Côte d’Ivoire.

« Comme le dit le père Catalemessa, le danger pour nous membres du Renouveau est celui de l’organisation excessive. Frères et sœurs, nous avons besoin d’organisation, mais ne perdons pas la grâce de laisser Dieu être Dieu. Toutefois, il n’y a pas de plus grande liberté que de nous laisser guider par l’Esprit saint en renonçant à vouloir calculer et contrôler tout ; de permettre à l’Esprit saint de nous éclairer, guider, orienter et nous conduire là où il veut », a-t-il insisté.

Un courant spirituel de grâces

Citant, par ailleurs, le Pape François, en ce sens que le renouveau charismatique est un courant de grâces.  « Que cette parole du Saint-Père ne cesse de retentir dans nos cœurs et nous poussent chaque jour à dire, vient Seigneur Esprit saint renouveler le Renouveau charismatique catholique de Côte d’Ivoire pour le changement des cœurs et des vies », a conclu père Boya, en ouvrant les assises du 3è Congrès national dudit courant spirituel.

Roger Ango, berger national et président du Comité d’organisation du Congrès, a indiqué qu’il s’agit de réfléchir sur les textes du Renouveau charismatique afin d’éviter certaines déviations. « Nous ne devons pas nous laisser influencer mais se laisser conduire par l’Esprit de Dieu, a-t-il martelé, que le berger, le membre du Renouveau sache qu’il faut œuvrer pour la gloire de Dieu et non pour soi-même».

Cette 1ère journée du congrès a été marquée par une célébration eucharistique présidée par père Eric Boya. Dans son l’homélie, le père Olivier Nakanabo, aumônier du Renouveau charismatique du diocèse de Yamoussoukro (centre), a exhorté les responsables du Renouveau à être de véritables bergers pour l’Eglise et non pour soi. Selon lui, ils doivent permettre à leurs brebis d’aimer et de connaitre leur Eglise, en se dévouant corps et âme.

Une collaboration particulière de Magloire Madjessou

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )