[Côte d’Ivoire] Le Réseau parlementaire de la banque mondiale et du FMI à l’Assemblée nationale

[Côte d’Ivoire] Le Réseau parlementaire de la banque mondiale et du FMI à l’Assemblée nationale

La visite stratégique du Réseau Parlementaire de la Banque Mondiale et du FMI à l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, conduite par Marlène Malahoo Forte, vise à renforcer la coopération pour le développement économique.

Abidjan, Côte d’Ivoire, le 24 juin 2024 (crocinfos.net)—Une délégation du Réseau parlementaire de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI), dirigée par sa vice-présidente Marlène Malahoo Forte, députée et ministre des Affaires juridiques et constitutionnelles de la Jamaïque, s’est rendue à la Rotonde de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire le 24 juin.

Composée d’environ vingt parlementaires, la délégation a rencontré Adama Bictogo, président de l’Assemblée nationale, pour discuter de l’établissement du réseau national du parlement de la Banque mondiale et du FMI. Étaient également présents Marie-Chantal Uwanyiligira, directrice des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, le Bénin, la Guinée et le Togo, ainsi que d’autres personnalités clés.

Marlène Malahoo Forte a précisé que leur visite s’inscrivait dans le cadre de préparations pour le lancement du chapitre ivoirien de leur réseau. “Nous nous préparons à inaugurer le démembrement du chapitre ivoirien de notre réseau. Actuellement, ce réseau est administré par un conseil de neuf membres élus par leurs pairs,” a-t-elle expliqué.

Le réseau des parlementaires du FMI et de la Banque mondiale, qui regroupe 1500 parlementaires issus de 158 pays, offre à ses membres la possibilité de constater par eux-mêmes l’impact des projets financés par ces institutions internationales sur le terrain. Grâce à ce réseau, les parlementaires peuvent évaluer l’utilisation des fonds alloués par la Banque mondiale et le FMI dans leurs pays respectifs, notamment pour des projets de développement de l’indice humain.

Ce réseau permet également aux membres de participer à des sessions de haut niveau organisées conjointement avec la Banque mondiale et le FMI. “Nous renforçons les capacités des parlementaires et organisons des visites de terrain dans des pays en développement. Cette visite en Côte d’Ivoire s’inscrit dans ce cadre,” a ajouté Marlène Malahoo Forte.

Adama Bictogo a souligné l’importance pour les parlementaires d’interpeller l’Exécutif tout en l’accompagnant dans la mise en œuvre de sa politique. “Nous sommes au quotidien auprès des populations. Il est donc crucial d’associer les parlementaires à plus d’informations pour qu’ils suivent de près l’action gouvernementale. La commission parlementaire en charge de l’évaluation des politiques publiques, que nous avons mise en place en Côte d’Ivoire, doit mieux comprendre les financements octroyés par les partenaires financiers pour mieux informer les parlementaires,” a-t-il déclaré.

Cette rencontre marque une étape significative dans le renforcement de la coopération entre le Réseau parlementaire de la Banque mondiale, le FMI et la Côte d’Ivoire, visant à optimiser l’impact des projets de développement financés par ces institutions dans le pays.

Bienvenue R.K.

CATEGORIES
TAGS
Share This