[Côte d’Ivoire/Lutte anti-tabac] La COMTAT-CI sensibilise les structures spécialisées de communication, de digitalisation et de régulation

[Côte d’Ivoire/Lutte anti-tabac] La COMTAT-CI sensibilise les structures spécialisées de communication, de digitalisation et de régulation

Abidjan, 10-07-2024 (Crocinfos.net) La Conférence des Médias contre le Tabagisme, l’Alcoolisme, la Toxicomanie en Côte d’Ivoire (COMTAT-CI) a organisé, ce mercredi 10 juillet 2024, une conférence de sensibilisation sur les dangers liés à la consommation du Tabac. Destinée aux structures spécialisées de communication, de digitalisation et aux structures de régulation, cette activité s’est tenue à la salle Eugène Dié Kacou de l’Autorité Nationale de la Presse (ANP).

Intervenant dans le cadre de sa campagne de sensibilisation de masse sur le tabagisme, la présente lucarne a permis au président de la COMTAT-CI, Fidèle Neto ainsi qu’à ses partenaires tels que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Programme National de Lutte contre le Tabagisme, l’Alcoolisme, la Toxicomanie et les autres Addictions (PNLTA), de sensibiliser les journalistes sur les répercussions néfastes que les scènes tabagiques observées à la télévision, dans la presse papier et/ou en ligne,  ou sur les réseaux sociaux ont sur les populations.

« L’activité qui nous réunis ici ce matin intervient dans le cadre de notre campagne de sensibilisation de proximité, des structures spécialisées de communication et de la digitalisation sur les articles (5.3 et 12) de la Convention Cadre de la Lutte Anti-tabac (CCLAT) de l’OMS ainsi que les articles 14 et 18 de la Loi N°2019- 676 du 23 Juillet 2019 Relative à la Lutte Anti-tabac en Côte d’Ivoire. Elle vise à amener les professionnels de la communication, les organes de régulation de la communication, de la digitalisation et des télécommunications à s’approprier la lutte anti-tabac en Côte d’Ivoire », a expliqué le président de la COMTAT-CI, Fidèle Neto. Qui, n’a pas manqué de dire aux journalistes que les photos montrant des stars ou des personnalités publiques en train de fumer la cigarette sous toutes ses formes, souvent publiées dans les journaux ou à la télévision, sont nuisibles pour les jeunes.  « Ces genres d’images impactent négativement notre jeunesse », a-t-il déploré. Tout en invitant les professionnels de la communication à ne plus diffuser ces images dans leurs organes respectifs ou sur les réseaux sociaux, afin de lutter efficacement contre le fléau du tabagisme.

Se succédant à tour de rôle au pupitre pour expliquer le bienfondé de la lutte anti-tabac, les différents intervenants ont édifié les participants sur les risques liés à la consommation du Tabac. Aussi, ils se sont longuement attardés sur la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (CCLAT) qui a pour objectif de protéger les générations présentes et futures des effets sanitaires, sociaux, environnementaux et économiques dévastateurs de la consommation de tabac et de l’exposition à la fumée du tabac (article 3).

Présent à cette importante activité, le président de l’Autorité Nationale de la Presse M. Samba Koné a, pour sa part, encouragé et félicité la Conférence des Médias contre le Tabagisme, l’Alcoolisme, la Toxicomanie en Côte d’Ivoire pour avoir initié cette campagne de sensibilisation sur les dangers liés à la consommation du Tabac à l’endroit des structures spécialisées de communication, de digitalisation et les structures de régulation. Il a, par ailleurs, affirmé son engagement à accompagner désormais la COMTAT-CI dans sa mission de lutter contre le Tabagisme, en mettant notamment à sa disposition deux points focaux. M. Samba Koné a, en outre, invité tous ceux qui consomment le tabac d’arrêter.

« J’ai moi-même été fumeur pendant 15 longues années. Mais à ce jour, ma dernière cigarette remonte à l’an 1978. Pour dire qu’on peut arrêter la cigarette quand on le désire parce que, c’est d’abord une question de volonté », a conseillé le président de l’Autorité Nationale de la Presse.

Objet de cette grande campagne de sensibilisation des structures spécialisées de communication, de digitalisation et les structures de régulation de Côte d’Ivoire, le tabagisme fait 8 millions de morts par an selon les chiffres officiels de l’OMS. D’après ces mêmes statistiques, le tabagisme passif provoque environ 600 000 décès prématurés par an.

« 80% des fumeurs vivent dans les pays à revenu faible et intermédiaire et 80% des décès liés au tabac y surviennent. Si la tendance actuelle persiste, la mortalité provoquée par le tabac sera supérieure à 500 Millions de morts en 2100 », prévient l’Organisation mondiale de la santé.

Georges Kouamé

CATEGORIES
TAGS
Share This