[Côte d’Ivoire Municipales 2018] La violence comme arme politique à Lakota

[Côte d’Ivoire Municipales 2018] La violence comme arme politique à Lakota

Capture 2Quand nous interrogions, le candidat du Rhdp sur les raisons de la bastonnade du jeune Karamoko Namory au corridor de Lakota, dans la nuit du jeudi 27 au vendredi 28 septembre 2018, nuit du lancement des élections, Abdoulalye Kouyaté avait répondu que c’était ‘’une légitime défense’’.

44063043 2171864523081967 5820677144262475776 n

La violence

Capture1 1De la légitime défense à la montée en puissance de la violence, il n’y a qu’un pas. Le samedi 13 octobre, jour du vote, on démontre un mort, un bureau de vote saccagé et des blessés.

La capture d’écran d’un SMS transmis au candidat, Samy Merhy,  achève de convaincre qu’il est menacé. Le numéro 09885509, identifié par la victime comme celui du garde du Corps du candidat RHDP,  répondrait au nom de Savané. ‘’Le commissaire de police a été saisi d’une plainte’’, lit-on sur la page Facebook officielle de Samy Merhy.

Les faits attestent que Lakota bascule dans la violence, le pire pointe le nez. Il faut arrêter que la saignée.

Kpan Charles

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )