[Côte d’Ivoire-N’Douci] M. Téguy plaide pour la restauration du lycée

[Côte d’Ivoire-N’Douci] M. Téguy plaide pour la restauration du lycée

Le proviseur du Lycée moderne BAD N’douci, dans la région de l’Agneby-Tiassa, M. Silué Téguy a plaidé pour la restauration de son établissement à l’occasion de la commémoration du 25ème anniversaire dudit lycée récemment : « Quelles stratégies pour faire du Lycée moderne Bad N’douci un établissement d’excellence ? » Tel était le thème qui a meublé cette cérémonie.

camara kandia

Kandia Camara. Ph.Dr

En effet, créé en 1993, le Collège moderne BAD N’douci est érigé en Lycée moderne BAD N’douci au cours de l’année scolaire 2014-2015. 1993 à 2018, cela fait 25 ans d’existence. Occasion pour les premiers responsables accompagnés de leurs apprenants pour s’adresser aux autorités ivoiriennes en leur exposant dans un premier temps les problèmes du lycée. C’est ce que M. Silué Téguy, proviseur de cet établissement a traduit en ses termes : «  25 ans du Lycée moderne BAD N’douci, c’est la fête d’anniversaire, mais c’est aussi 25 ans d’usure et d’infrastructures vétustes, 25 ans de difficultés récurrentes, 25 ans d’environnement non propice à un apprentissage agréable, et d’ajouter malgré le sourire que l’école vous offre en ce jour de fête, juste derrière se cachent de nombreuses pathologies », confiait-il. Selon lui, il est temps de lancer un appel ‘’pressant’’ aux autorités et à toutes les bonnes volontés de la Côte d’Ivoire. Ainsi, pour la restauration du Lycée moderne BAD N’douci, il a fait une plaidoirie qui se résume en cinq points majeurs : la construction de 2 bâtiments de 8 salles de classe pour permettre le désengorgement et la réduction des effectifs pléthoriques ; le relèvement de la clôture de l’école en vue de contrôler et maitriser les entrées et sorties des élèves et visiteurs; l’acquisition d’un nouveau transformateur d’électricité et l’éclairage de l’espace cour de l’établissement ; la réhabilitation de tous les bâtiments dudit lycée et l’équipement des différents services en matériel informatique, didactique et pédagogique.

Des suites favorables aux doléances du proviseur
Le Conseil régional de l’Agneby-Tiassa par le truchement de son premier vice-président, M. Eba Assandé Martial a promis relever la clôture. Également, avec un avis favorable, le Directeur général de la Société de Cultures Bananières-SCB, M. Dominique Malezieux, a confirmé soutenir ce lycée en capture aux difficultés du temps. Pour l’encadrement des élèves du Lycée moderne BAD N’douci, il voudrait consacrer une demi-journée de son temps à la formation de ces apprenants en Management et Comptabilité. Aussi, a-t-il confié « refaire » le transformateur d’électricité pour l’éclairage de l’établissement pour permettre au personnel enseignant et d’encadrement et aux élèves d’avoir de bonnes conditions de travail. La SCB est présente en terre ivoirienne depuis 75 ans et intervient dans le rural. Le 25ème anniversaire du Lycée moderne BAD N’douci était placé sous le patronage de Mme Kandia Camara, ministre de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle. Parrainée par M. Maurice Kouakou Bandama, ministre de la Culture et de la Francophonie, cette cérémonie a été présidée par le Directeur général de la SCB, M. Dominique Malezieux.
Hervé Zian (stagiaire)

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )