[Côte d’Ivoire/Politique] Laurent Tchagba, Mahi Clarisse, Dely Mamadou, Yao Séraphin, Famoussa Coulibaly…ces dignes fils de Gueï

[Côte d’Ivoire/Politique] Laurent Tchagba, Mahi Clarisse, Dely Mamadou, Yao Séraphin, Famoussa Coulibaly…ces dignes fils de Gueï

Abidjan, 06-07-2020 (https://crocinfos.net/) Les militants du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) issus de l’Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d’Ivoire (Udpci) se sont réunis en conclave sous la présidence du ministre Tchagba Laurent, le samedi 04 juillet 2020, à la Fondation Félix Houphouët Boigny de Yamoussoukro.

Un conclave qui a vu la motion de soutien des femmes, des jeunes, des enseignants, des secrétaires régionaux et des élus du parti Arc-en-ciel. Il avait pour but ultime d’informer l’opinion publique nationale et internationale du soutien des militants du Rhdp issus de l’Udpci à la candidature du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et de réaffirmer leur appartenance à la grande famille Rhdp dont l’Udpci est membre fondateur.

Cette rencontre a aussi permis d’informer les militants présents ce jour, sur les différentes démarches et médiations menées par des dignes fils de Gueï Robert, entre autres, le 1er vice-président Woï Messe, le ministre Tchagba Laurent et la vice-présidente Mahï Clarisse, afin de préserver l’union et la cohésion au sein de la grande famille Rhdp.

Désormais, avec la tenue de ce conclave, ceux qui brandissent l’Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d’Icvoire, l’héritage laissé par feu gal Robert Gueï, à des fins personnelles et égocentriques sont connus. Ceux qui ont pris l’engagement d’appartenir librement au Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) unifié et qui jouent au jeu trouble se démarquent. Ceux qui ont divisé l’Udpci, au point de ne plus avoir plusieurs élus dans son fief, et même dans les 31 régions de la Côte d’Ivoire émergent de l’eau trouble.

Bientôt, la vérité éclatera en plein jour, parce que la marre est en train de tarir. Les têtes des vampires qui, tapis dans l’ombre, suçaient le fruit des efforts des autres auront à rendre compte. La famille biologique du père fondateur de l’Udpci, elle aussi, membre de ce parti, attend tout comme plusieurs autres candidats que la lumière soit faite. Avant cet ultime rendez-vous, les vrais disciples de Robert Gueï ont décidé d’être honnêtes et loyaux vis-à-vis de leurs engagements. Eux, ce sont le secrétaire général, Laurent Tchagba Bogui, Mahi Clarisse, Dely Mamadou, Yao Séraphin, Famoussa Coulibaly, pour ne citer que ceux-là.

DES ELUS ET CADRES

De Guache à droite: Coulibaly Famoussa, Dely Mamadou et Yao Séraphin

Ils portent sur leurs frêles épaules l’engagement de soutenir la candidature d’Amadou Gon en vue d’aider le peuple du Tonkpi à sortir de l’ornière. Ils réaffirment en effet l’appartenance et l’engagement total des militants du Rhdp issus de l’Udpci à demeurer dans la grande famille Rhdp conformément aux résolutions du 2è Congrès Extraordinaire de l’Udpci du 12 mai 2018 ; Ils soutiennent avec détermination et sincérité, la candidature du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 conformément aux résolutions du Conseil Politique du 12 mars 2020 ; et ils appellent tous les militants du RHDP issus de l’UDPCI à rester mobilisés dans la discipline, dans la solidarité et dans la cohésion pour porter haut les couleurs de cette candidature afin d’assurer une victoire écrasante du RHDP dès le premier tour de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.

La salle de réunion

Des élus et cadres de l’Udpci sont sortis, malgré les mauvaises langues

Alors, ceux qui se servent de ce parti pour leur propre Curriculum-vitae, leur intérêt personnel et non celui de la région du Grand Ouest sont déboussolés. Ils n’ont plus d’arguments que de ruer dans les brancards, d’insulter et de manipuler l’opinion alors qu’ils n’ont pas le courage de démissionner du Rhdp. Ils font miroiter ce qui a été déjà vu et entendu d’un disque rayé : « On sera candidat à la présidentielle ». Mais avec quelle base, quel soutien ? La campagne pour la présidentielle ivoirienne d’octobre 2020 bat son plein sur les réseaux et travestit la réalité au grand bonheur des vrais hypocrites et autres poltrons.

La fidélité et la loyauté recommandent entre autres, le principe du respect de l’engagement.

Georges Kouamé

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )