Côte d’Ivoire Régionales 2018] Bien qu’empêché par la police, le député Méambly s’exprime devant la presse

Côte d’Ivoire Régionales 2018] Bien qu’empêché par la police, le député Méambly s’exprime devant la presse

-‘’Je vais me prononcer plus tard’’, Assé Alafé (Pdg Totem Communication)

-La communication et l’information aux ordres

La police ivoirienne est intervenue mardi 23 octobre 2018, matin pour empêcher la tenue d’une conférence de presse que devait tenir le député Evariste Méambly, candidat indépendant aux élections régionales dans le Guemon, au siège de Totem Communication, à Cococdy-Angré.

Equipés de matériel anti-émeutes, les éléments de police  du commissariat du 22e arrondissement et ceux du Groupement mobile d’intervention (GMI) ont ordonné aux organisateurs de surseoir à cette rencontre.

Bien qu’empêché et brutalisé, l’honorable a tenu tout de même à se prononcer sur l’objet de sa conférence de presse, c’est-à-dire la décision de la CEI d’annuler le scrutin dans le département de Facobly « où les procès-verbaux de dépouillement ont été détruits en grande partie lors des incidents ».

S’appuyant sur des résultats définitifs des élections régionales du Guemon, dont des copies ont été remises à la presse, M. Méambly a déclaré « être le gagnant » du scrutin du 13 octobre, malgré la « disparition suspecte » du procès-verbal de la sous-préfecture de Guezon.

Le président sortant du Conseil régional du Guemon était en compétition avec quatre autres candidats que sont Serey Doh Célestin, Youté Innocent, Oulla Privat et Doho Simon.

Le scrutin devrait être repris à Facobly dans un délai d’un mois, à en croire l’institution électorale ivoirienne

Joint par téléphone, Wakili Alafé, patron de Totem Communication, lieu où devait se tenir la conférence de presse, a dit « ne pas se prononcer pour le moment »

Moïse Yao K.

 

CATEGORIES
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )