[Coup d’Etat au Burkina Faso] La CEDEAO décide de la suspension du pays des instances de l’organisation

[Coup d’Etat au Burkina Faso] La CEDEAO décide de la suspension du pays des instances de l’organisation

Abidjan, le 28-01-2022 (crocinfos.net) Les États ouest-africains ont organisé ce vendredi 28 janvier, un sommet virtuel pour décider d’éventuelles sanctions à l’encontre de la junte du Burkina Faso, arrivée au pouvoir par un coup d’État militaire lundi.

En effet, au cours de cette rencontre, il a été décidé ce qui suit :

  • La suspension du Burkina Faso des instances de l’Organisation sous régionale.
  • L’envoi d’une mission civile et militaire à Ouagadougou
  • L’organisation d’une nouvelle réunion des chefs d’État le 3 février à Accra.

La CEDEAO avait condamné le coup d’Etat et a indiqué que la démission du Président Roch Marc Christian Kaboré a été obtenue « sous la menace, l’intimidation et la pression des militaires après deux jours de mutinerie ».

Le président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba a rencontré mardi, la hiérarchie militaire et les secrétaires généraux des ministères ce mardi, rapporte également la télévision nationale. Un peu plus tôt en début de journée, une manifestation en soutien à la junte militaire, au pouvoir, s’est déroulée à Ouagadougou, la capitale burkinabè.

Pour rappel, dimanche matin, des militaires burkinabè ont mené un coup d’Etat qui a abouti à l’arrestation du Président Roch Marc Christian Kaboré. Ils ont, ensuite, mis en place le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) avec en tête le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba.

Médard KOFFI

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )