Dr Célestin Serey Doh met en mission la brigade spéciale de lutte contre le remblayage anarchique

Dr Célestin Serey Doh met en mission la brigade spéciale de lutte contre le remblayage anarchique

Le secrétaire d’État, auprès du ministre des Transports, chargé des Affaires maritimes, Dr Célestin Serey Doh, a procédé au lancement des activités de la brigade spéciale de lutte contre le remblayage anarchique du domaine public maritime et fluvio-lagunaire, le mardi 24 août 2021, à la base maritime de Treichville.

Abidjan le 24-8-2021 (crocinfos.net) Le secrétaire d’État, auprès du ministre des Transports, chargé des Affaires maritimes, Dr Célestin Serey Doh, a procédé au lancement des activités de la brigade spéciale de lutte contre le remblayage anarchique du domaine public maritime et fluvio-lagunaire, le mardi 24 août 2021, à la base maritime de Treichville.

Remise de la feuille de route et la mise à disposition de matériel de travail par secrétaire d’État, Dr Célestin Serey Doh, au contrôleur des Affaires maritimes et portuaires, par ailleurs, premier chef de la brigade spéciale de lutte contre le remblayage anarchique du domaine public maritime et fluvio-lagunaire, Datté Frédéric Mathieu. Tels sont les temps forts qui ont marqué le lancement des activités de la brigade spéciale de lutte contre le remblayage anarchique du domaine public maritime et fluvio-lagunaire, ce mardi 24 août à Abidjan.

Dans son allocution, Dr Célestin Serey Doh a invité la brigade à ‘’s’armer de courage’’, mais aussi et surtout, de ‘’s’éloigner de la compromission et la corruption’’ afin de réussir leur mission. « En revanche, vous devez avoir constamment à l’esprit, comme éléments de boussole : la probité, le dynamisme et l’efficacité, la pro-activité et la réactivité, le sens de la responsabilité, l’intransigeance et le devoir de réserve », a conseillé le secrétaire d’État, chargé des Affaires maritimes.

Face à l’augmentation de la population et à l’urbanisation galopante, force est de constater que la rareté des terres induit sur le domaine public maritime et fluvio-lagunaire, une ruée et une pression forte qui se traduit par les aménagements, non autorisés, aux fins d’habitations ou d’activités économiques. À titre d’illustration, une mission menée par la direction générale des Affaires maritimes et portuaires en juin 2019, relative à la cartographie des surfaces remblayées dans la ville d’Abidjan révèle que des huit communes d’Abidjan visitées, les plus touchées par le phénomène de remblayage sont les communes de Treichville avec une superficie remblayée de 762 309 m², Port-Bouët avec une superficie remblayée de 634 137 m² et Koumassi avec une superficie remblayée de 597 342 m². « Les communes d’Attécoubé, de Marcory, de Cocody, de Yopougon et Bingerville ne sont pas épargnées par ces opérations. Au total, ce sont plus de 2 245 000 m², soit 2,45 km² qui sont remblayés pour la seule ville d’Abidjan en 2019 », a indiqué Dr Célestin Serey Doh.

Remise de cle

Le secrétaire d’Etat, chargé des Affaires maritimes remettant les clés au chef de la brigade spécial

Pour pallier cette catastrophe naturelle prévisible, l’État de Côte d’Ivoire a pris des mesures afin de réglementer le domaine public maritime et fluvio-lagunaire. Il s’agit notamment :

–       de la loi n°2017-442 du 30 juin 2017 portant Code Maritime ;

–       du décret n°2019-243 du 20 mars 2019 fixant les procédures de délimitation et les modalités de gestion des domaines publics maritimes et fluvio-lagunaires

–       du décret n°2019-591 du 03 juillet 2019 relatif aux remblayages, aux aménagements par endiguements, enrochement des rivages de la mer et des voies d’eau intérieure.

C’est pour l’applicabilité de ces panoplies de textes de loi au regard  de la menace du phénomène de remblayage anarchique, qui impacte négativement la vie quotidienne des riverains, que le gouvernement a décidé de mettre en place un organe de contrôle et de suivi de la réglementation en matière de remblayage. « Voici donc précisé le contexte de la mise en place de la Brigade spéciale de lutte contre le remblayage anarchique du domaine public maritime et lagunaire, à travers l’arrêté numéro 083 du 21 juillet 2021, portant création et attributions de ladite brigade », a expliqué le secrétaire d’État chargé des Affaires maritimes.

Il a été mis à la disposition du chef de cette brigade Datté Frédéric Mathieu et de ses hommes, un véhicule de type 4X4 et deux motos. « Vous en prendrez soin, car la discipline c’est aussi la gestion rigoureuse des moyens mis à disposition. D’autres moyens suivront, si nécessaire, espérant que nous y seront encouragés par vos premiers résultats sur le terrain. »

La lutte contre le phénomène de remblayage anarchique qui impacte négativement la vie quotidienne des riverains est désormais une réalité.

Serges Mignon

 

CATEGORIES
TAGS
Share This