[Élection Tae-Kwondo] Jean-Marc Yacé met les autres candidats au tapis

[Élection Tae-Kwondo] Jean-Marc Yacé met les autres candidats au tapis

Le jour d’après… La Fédération ivoirienne de Tae-kwondo à un nouveau président: Jean-Marc Yacé, 60 ans, maire de Cocody, directeur général de « Eolis », une agence maritime de renom créée en 2001, filiale de la Compagnie fruitière qui gère le Quai fruitier, consul honoraire des États du Mexique, ceinture noire, 5ème Dan.

-Bamba Cheick Daniel est désormais pass-président de la fédération

À Barthelemy Zouzoua Inabo: Le jour d’après… La Fédération ivoirienne de Tae-kwondo à un nouveau président: Jean-Marc Yacé, 60 ans, maire de Cocody, directeur général de « Eolis », une agence maritime de renom créée en 2001, filiale de la Compagnie fruitière qui gère le Quai fruitier, consul honoraire des États du Mexique, ceinture noire, 5ème Dan.

Le jour d’après, Bamba Cheick Daniel est désormais pass-Président de la fédération. Le jour d’après, les candidats qui ont boycotté l’assemblée générale élective, cherchent les éléments de langage pour contester la légitimité du nouveau président…

L’assemblée générale de la Fédération ivoirienne de Tae-Kwondo s’est déroulée sans heurts. Les contestataires ne sont pas présentés, mais n’ont pas non plus troublé les assises. La fête aurait été encore plus belle, la démocratie plus vivante, les valeurs fondatrices du Tae-kwondo plus affirmées si tout le monde avait effectivement fait preuve de dépassement de soi, d’abandon des préjugés…

‘’Les membres statutaires de la fédération se sont par contre mobilisés en grand nombre, le quorum largement atteint, pour légitimer l’élection du nouveau président. Délégués enregistrés, 248. Présents, 231 soit 93.14% de participation. Le bureau exécutif sortant a obtenu le quitus pour sa gestion.’’

f96c4f7b 7212 4f47 baf3 1a1c34edf57d

‘’Tous ceux qui étaient candidats sont des passionnés du Tae-kwondo.’’

Quatre candidats contestant la régularité de la convocation de l’assemblée générale élective ne sont pas présentés. Ils ont fondé leur position sur une décision de justice, qui exigeait le report de la rencontre. Les membres statutaires de la fédération se sont par contre mobilisés en grand nombre, le quorum largement atteint, pour légitimer l’élection du nouveau président. Délégués enregistrés, 248. Présents, 231 soit 93.14% de participation. Le bureau exécutif sortant a obtenu le quitus pour sa gestion.

Trois candidats étaient alors présents dans la salle. Quatre absents. À l’issue du vote, le candidat du bureau sortant, le maire de Cocody, a écrasé le champignon. Une internaute a osé écrire alors, « c’est l’année des Yacé: Papa, maire et président, fille Miss Côte d’Ivoire ».

‘’Tous ceux qui étaient candidats sont des passionnés du Tae-kwondo. Ils avaient tous la même ambition: consolider la discipline au plan national et surtout poursuivre les performances au plan international.’’

Jean -Marc Yacé a été plébiscité ou presque. 157 voix contre 33 pour son suivant immédiat. À l’inauguration du centre de sport, de culture et des TIC la veille, le président sortant, Me ODANE n’avait pas d’appréhensions particulières: « Je pars sans regrets. J’ai une mission qui une mission de salubrité publique pour la Côte d’Ivoire, l’organisation du foncier rural. Je faisais un grand écart très pénible entre la fédération et le foncier rural. Je suis sûr qu’avec le choix du candidat du comité exécutif, la fédération avancera. Il n’y a plus grand-chose à faire. Je serai le conseiller du nouveau président… ».

Tous ceux qui étaient candidats sont des passionnés du Tae-kwondo. Ils avaient tous la même ambition: consolider la discipline au plan national et surtout poursuivre les performances au plan international. Dommage que les dissensions apparaissent sous les yeux du père-fondateur du Tae-Kwondo ivoirien, le très respecté Me Kim.

La balle est désormais dans le camp du nouveau président. Ces douze dernières années, le tae-Kwondo a rehaussé l’image de la Côte d’Ivoire dans le monde. La ligne rouge est tracée: toujours plus haut. Et dans le dialogue et le rassemblement.

Par Fernand Dédeh

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )