[Élections municipales] Révélation d’une fraude en préparation au Plateau

[Élections municipales] Révélation d’une fraude en préparation au Plateau

Un média révèle une fraude électorale imminente lors des élections municipales au Plateau. Le maire sortant, Jacques Ehouo, est accusé de diriger un réseau de transhumance électorale.

Abidjan, le 1 juin 2023 (crocinfos.net) Un média en ligne a mis en lumière des pratiques frauduleuses en amont des élections municipales à venir au Plateau, dévoilant ainsi un réseau de transhumance électorale impliquant le maire sortant Jacques Ehouo.

Le site koaci.com a récemment publié une analyse politique des rapports de force dans cette commune, mais cette dernière ne reflète pas la réalité électorale. Les partis politiques PDCI et PPA-CI ont également énoncé cette tentative de manipulation.

Dans cet article, koaci.com présente Jacques Ehouo comme un candidat inébranlable, alors que le maire sortant du Plateau fait face à des problèmes résultant de promesses électorales non tenues. Le média en ligne s’appuie sur une analyse politique qui, malheureusement, ne reflète pas fidèlement la situation électorale réelle dans la commune. Selon koaci.com, “la commune phare d’Abidjan est passée de près de 66 000 inscrits à près de 82 000 en raison du travail de l’équipe du maire sortant auprès des étudiants du Plateau et d’autres personnes”.

Depuis la dernière révision électorale, la population électorale du Plateau est en effet passée de 66 000 inscrits à près de 82 000, dont 16 000 nouveaux électeurs que le maire aurait réussi à inscrire sur la liste électorale. Cela signifierait que le PDCI aurait triplé le nombre de ses lecteurs lors de la dernière période d’enregistrement. Cependant, en supposé entendre cela, le média en ligne perturbe fortement le plus ancien parti politique de Côte d’Ivoire, ouvertement accusé d’avoir orchestré la transhumance électorale au Plateau, alors que le PPA-CI et lui-même dénoncent des millions d’inscriptions irrégulières sur la liste électorale.

Cet article tend surtout à montrer que le PDCI a toujours utilisé cette pratique pour se maintenir au pouvoir depuis 1980, sans alternative crédible. Koaci.com souligne que la communauté Atchan (ébrié) constitue la principale force du PDCI, et que ce soutien communautaire s’est renforcé dans les zones avoisinantes d’Adjamé, d’Attécoubé et de Locodjro, en faveur de Jacques Ehouo au Plateau.

Ainsi, la transhumance électorale orchestrée par le PDCI depuis plus de 20 ans atteindrait son paroxysme cette année. Cependant, Jacques Ehouo devra également faire face à des difficultés, car le PPA-CI a investi Guy Monnet comme son candidat, ce qui devrait logiquement diviser par deux les suffrages qu’il avait obtenus en 2018 face à M. Sawegnon.

Le candidat du RHDP, quant à lui, a bénéficié du soutien du secrétaire départemental du RHDP, Ouattara Dramane, ainsi que d’une alliance avec le Front populaire ivoirien. Ces évolutions notables modifient indéniablement les rapports de force politique au sein de la commune, d’autant plus que le maire du Plateau est régulièrement contesté par ses propres partisans sur les plateformes dédiées à la commune.

Jacques Ehouo est accusé d’avoir laissé les infrastructures municipales se dégrader, notamment les écoles primaires publiques dont les toits sont défectueux obligent les élèves et le personnel à interrompre les cours dès qu’il pleut. Ses partisans lui reprochent également de ne pas avoir tenu ses promesses électorales et d’être resté indifférent face aux expulsions de résidents qui n’ont fourni d’aucune mesure de soutien.

Bienvenue Raymonde Kwado

CATEGORIES
TAGS
Share This