[En exclusivité] Élection Uvicoci : Assalé Tiémoko Antoine, un visionnaire pour réinventer l’union (programme)

[En exclusivité] Élection Uvicoci : Assalé Tiémoko Antoine, un visionnaire pour réinventer l’union (programme)

En exclusivité, crocinfos.net vous présente le programme électoral d'Assalé Tiémoko Antoine, candidat à la présidence de l'Uvicoci, cérémonie prévue le 5 juillet 2024 à Yamoussoukro. Il propose de réinventer l'union des maires de Côte d'Ivoire pour un développement local inclusif et efficace.

ELECTION A LA PRESIDENCE DE L’UVICOCI

PROGRAMME DU CANDIDAT ASSALE TIEMOKO ANTOINE :

‘‘REINVENTER L’UVICOCI’’

I/ Présentation du Candidat et de sa Vision

Je suis Assalé Tiémoko Antoine, maire élu à deux reprises, de la commune de Tiassalé, 2e Prix national d’excellence en matière de respect de l’ordre urbain.

Depuis bientôt six ans, je me suis intéressé de près aux questions de décentralisation et de développement local.

J’ai suffisamment enquêté sur ces questions pour savoir que les maires sont parmi les élus de Côte d’Ivoire, ceux qui travaillent dans les conditions les plus difficiles et qui cependant, ont le moins de reconnaissance dans leur traitement, de la part de l’Etat.

C’est pour cela que depuis six ans, sans être le président de l’Union des villes et communes de Côte d’Ivoire, je n’ai pas hésité, à trois reprises, à monter au créneau, pour défendre la cause des maires.

Cela s’est vérifié dans le dossier de l’instauration inappropriée du contrôle financier dans les communes, dans le dossier du blocage du reversement des quotes-parts d’impôts pendant plus de sept mois, dans le dossier du ramassage des ordures ménagères dont les maires n’ont pas la compétence et dans l’affaire des maires « accusés de vol » dans un rapport officiel de l’Assemblée nationale.

II/ Ma vision et les raisons profondes de ma candidature.

Ma vision globale pour l’UVICOCI, que je veux transformer en UNION DES MAIRES DE CÔTE D’IVOIRE, est claire et fore :

L’UVICOCI doit être la Maison de tous les maires sans distinction d’appartenance politique, sans distinction de taille de commune.

Ma vision est que l’UVICOCI, près de 41 ans après sa création, doit totalement se réinventer pour être enfin et exclusivement au service de tous les maires.

Je suis candidat parce que je veux être un président qui ressemble à tous les maires et qui sera disponible et à l’écoute de tous les maires.

Je suis candidat parce que je ne veux plus que l’UVICOCI et son président soient au-dessus des maires, mais plutôt à leur service.

Je suis candidat pour recréer la confiance entre les maires et leur faîtière. Je suis candidat pour remettre les maires et la gouvernance de leur commune, de même que leurs rapports avec leurs populations, au cœur de l’action de l’UVICOCI.

Je suis candidat pour faire en sorte que la loi N°2012-1128 du 13 décembre 2012 portant organisation des collectivités soit modifiée afin de mettre fin à la discrimination entre les têtes de liste aux élections régionales (automatiquement désignés présidents des conseils régionaux) et têtes de liste aux élections municipales (obligées de se soumettre à une autre élection restreinte qui est parfois la porte ouverte à toutes les manipulations et processus de corruption).

Je suis candidat pour aider l’Etat à comprendre la nécessité urgente de construire enfin un statut pour les maires de Côte d’Ivoire.

III/ MON PROJET POUR L’UVICOCI

Ma volonté de diriger l’UVICOCI se retrouve dans les huit missions que l’UVICOCI, s’est données à travers ses textes.

Mon programme se fonde sur ses huit missions de l’UVICOCI auxquelles j’entends donner un vrai contenu en rapport avec les réalités de la gouvernance locale.

1/ Objectif Spécifique N°1 : Etablir et développer des liens de solidarité entre les communes de Côte d’Ivoire.

J’entends mettre en place une initiative ambitieuse de rapprochement entre l’UVICOCI et l’ensemble des maires de Côte d’Ivoire.

En tant que président, j’entends aller à la rencontre, sur le terrain, de chacun des maires de Côte d’Ivoire, dans sa commune.

Comme président de l’UVICOCI, j’entends connaitre sur le terrain, les réalités de chaque commune et les difficultés que chaque maire, notamment les maires de l’intérieur du pays, connaissent dans la gestion au quotidien, de leur commune.

C’est au président de l’UVICOCI d’aller sur le terrain, auprès des maires, pour les aider à expliquer à leurs populations, les réalités de la décentralisation afin d’obtenir la participation de ces dernières à la gestion des affaires de la commune.

Comme président de l’UVICOCI, j’entends mettre en place un véritable programme de jumelage de proximité, entre les différentes communes pour encourager le partage de ressources et d’expériences.

Ce programme de jumelage aura deux aspects.

-un jumelage de proximité entre les maires d’un même espace régional

-un jumelage entre les maires en dehors de leur espace régional.

L’avantage de ce processus est qu’il aboutira à des communautés de gouvernance régionale qui porteront des projets communs comme la mutualisation des achats des communes de la région afin d’obtenir auprès de certains fournisseurs, la baisse des prix.

Comme président, j’entends, toujours sur cet objectif, organiser des forums réguliers et des conférences où les maires pourront se rencontrer, échanger et traiter des défis communs qui se posent à leur collectivité.

2/ Objectif Spécifique N° 2 : Echanger des informations et des expériences

Comme président, j’entends créer une véritable Plateforme Digitale de Partage et de débats sur les problématiques qui touchent à la décentralisation et au fonctionnement des collectivités territoriales ;

Il s’agira d’une plateforme en ligne dédiée et libre où les maires pourront partager des informations, des bonnes pratiques et des études de cas, de même que porter toutes les critiques objectives qu’ils souhaitent, sur le fonctionnement de leur faîtière, sur leur appréciation des questions de décentralisation, sans s’exposer à des censures brutales et inélégantes.

Comme président, j’entends également publier un bulletin Périodique dédié exclusivement aux maires.

Ce bulletin périodique contiendra des articles sur les meilleures pratiques, les innovations locales et les réussites de chaque commune.

En plus de ce périodique, j’entends procéder à la refonte totale du site internet de l’UVICOCI afin d’en faire un outil puissant de création de visibilité pour tous les maires.

Cette refonte intègrera la présence effective et efficace de l’UVICOCI sur tous les outils de communication digitale (Instagram, Tweeter, Facebook, etc.).

Comme président, je ferai en sorte que les maires, sans dépenser beaucoup d’argent, soient visibles dans notre pays pour que les populations et toute la Côte d’Ivoire sachent leur utilité.

3/ Objectif Spécifique N°3 : Etudier les questions intéressant la vie et les activités des administrations locales

Comme Président, j’entends créer des groupes de travail spécialisés sur des thèmes spécifiques (urbanisme, gestion financière, développement durable, etc.) pour approfondir des problématiques essentielles sur la décentralisation et mettre les conclusions des réflexions au service des maires.

Comme président, j’entends mettre en place des Partenariats avec des Universités et des Instituts de Recherche afin de mener des études et des recherches sur les défis et les opportunités des administrations locales, histoire de créer des « caisses à outils » qui pourraient permettre aux élus de gérer avec plus de sérénité, leur collectivité.

4/ Objectif Spécifique N° 4 : Coordonner les aspirations et objectifs communs et les soutenir auprès des pouvoirs publics.

Comme président, j’entends créer une cellule de plaidoyer pour représenter les intérêts des mairies auprès des autorités nationales et internationales.

L’UVICOCI doit être un outil puissant de propositions et de plaidoyers qui doivent se faire sans aucun conflit d’intérêts entre la présidence de l’UVICOCI et l’administration publique ou entre la présidence de l’UVICOCI et le gouvernement.

Comme président, j’entends organiser des consultations avec les communes à travers les jumelages pour identifier les besoins et aspirations communs et élaborer des stratégies d’action collective à soumettre à des partenaires nationaux ou extérieurs.

5/ Objectif Spécifique N° 5 : Assurer la protection matérielle et morale des maires des communes dans le cadre de leurs fonctions.

Cet objectif est en réalité, le cœur de la mission de l’UVICOCI.

Comme président, j’entends protéger l’ensemble des maires dans leur qualité de maires et donc de remparts de la république contre les chocs sociaux et outils de promotion du vivre ensemble et de la cohésion sociale dans le pays.

Cette protection se déclinera en plusieurs points.

-Assistance Juridique

Je mettrai en place un service de soutien juridique accessible aux maires pour les conseiller et les défendre en cas de besoins. L’UVICOCI signera un partenariat avec un cabinet d’avocats dont la mission sera d’être au quotidien au service des maires de Côte d’Ivoire dans le cadre de leur mission au service de la communauté.

Ce partenariat permettra d’avoir dans les locaux de l’UVICOCI, un bureau juridique avec un spécialiste dont la mission est de recevoir et de conseiller les maires au quotidien sur tous les actes qu’ils entendent poser dans le cadre de leur mission à la tête de leur commune.

-Sécurité et bien-être des maires.

Comme président, j’entends développer des programmes spécifiques pour la sécurité et le bien-être des maires, y compris des initiatives de formation sur la gestion des crises et des risques.

La protection matérielle et morale des maires s’entend également d’un déploiement de toutes les ressources pour aboutir à la prise de la loi portant statut des élus locaux qui garantira aux maires, des conditions de travail et de vie dignes des missions qui sont les leurs dans le cadre du développement de notre pays, développement qui n’est ni socialement, ni économiquement possible sans la contribution stratégique des maires.

Cette loi devra permettre de mettre fin à l’humiliation qui est infligée aux maires depuis des décennies.

Comme président, j’entends déployer toutes les ressources pour que la question du statut des maires soit une question centrale dans la politique de décentralisation menée dans notre pays.

J’entends mobiliser et sensibiliser tous les maires membres de l’Assemblée nationale et du Sénat pour porter la lumière sur la question du statut des maires.

De façon extraordinaire, les deux chambres de notre parlement sont aujourd’hui dirigées par des maires. L’UVICOCI doit intelligemment exploiter cette extraordinaire opportunité, pour obtenir enfin la prise d’une loi sur le statut des maires.

-contenu du statut des maires…

Ce statut, entre autres choses, doit prendre en compte, la nécessité d’élargir le bénéfice du passeport diplomatique et de l’exonération fiscale pour l’acquisition d’un véhicule privé, aux maires.

Bien entendu, il n’y aura qu’une seule exonération fiscale par mandat et elle ne sera pas cumulative pour un député-maire.

-assurance maladie et partenariat pour l’acquisition d’un véhicule

En attendant l’effectivité du statut, j’entends, comme président de l’UVICOCI, poser deux actions majeures pour la protection matérielle et morale des maires.

-La création d’une assurance maladie à 100% pour les maires centraux et leurs adjoints à travers un partenariat entre l’UVICOCI et une maison d’assurance.

-La mise en place d’un partenariat stratégique entre l’UVICOCI et un concessionnaire automobile afin de permettre aux maires et leurs adjoints, d’acquérir une voiture à coût étudié et de le payer sur une période couvrant le mandant c’est-à-dire cinq années.

Ces deux actions majeures peuvent aider à restaurer de la dignité pour les maires et renforcer leur engagement à servir leur commune.

6/ Objectif N° 6 : Favoriser le développement de l’action urbaine et communale

Comme président, j’entends sensibiliser l’ensemble des maires à mettre en place des plans stratégiques de développement.

L’UVICOCI œuvrera également à mettre en place un Plan de Développement Urbain national Intégré qui tiendra compte de la spécificité de chaque commune.

J’entends également, en concertation avec l’ensemble des maires initier des projets pilotes innovants dans différentes communes pour tester et montrer les bénéfices de nouvelles approches en matière de gestion urbaine et de démocratie locale.

Objectif Spécifique N°7 : Promouvoir la participation de la population aux affaires civiques

Comme président, j’entends créer des programmes d’engagement civique pour encourager et vulgariser la participation active des populations dans la vie de leur commune. En la matière, la commune de Tiassalé a une bonne expérience qu’elle pourrait partager avec l’ensemble des maires.

J’entends également, mettre en place des mécanismes de communication efficaces en liaison avec les maires, pour assurer la transparence et l’inclusion de la population dans la prise de décisions à l’échelle communale.

La démocratie locale et substantive qui met au cœur de la politique locale le vivant, la population, sera une réalité dans les communes, sous mon mandat.

 Objectif N° 8 : Réaliser son objectif social par tout moyen adéquat

J’entends accomplir ma mission à la tête de l’UVICOCI, en utilisant les médias sociaux et autres outils numériques, les déplacements en personne dans les communes, pour diffuser les informations et mobiliser la population accompagner et aider les maires dans leurs missions.

J’appelle tous les maires à la liberté, à prendre la décision de libérer l’UVICOCI des pesanteurs qui paralysent son action et démobilisent les maires qui se demandent à quoi cette faîtière au point où ils ne payent plus majoritairement, les cotisations de leur communes.

Je veux ressouder les liens brisés entre l’UVICOCI et les maires, recréer la confiance et permettre aux maires se sentir protégés et défendus par leur faîtière.

Elu, je formerai un bureau équilibré et représentatif à la suite de larges consultations et qui sera au service de tous les maires.

Le 5 juillet, nous avons une occasion unique, de récupérer l’UVICOCI et de la remettre à tous les maires.

Assalé Tiemoko Antoine , maire de Tiassalé, candidat à l’élection à la présidence de l’Uvicoci.

CATEGORIES
TAGS
Share This