[FIF] Enfin, le bout du tunnel? Que le meilleur gagne…

[FIF] Enfin, le bout du tunnel? Que le meilleur gagne…

Nuit de rumeurs. Rumeurs de publication des conclusions des enquêtes d’intégrité. Des dirigeants de clubs sur le pied de guerre, la toile en feu, des journalistes perdant totalement leur sérénité, la sécurité renforcée à l’hôtel Président de Yamoussoukro, le directeur de cabinet du ministre des Sports et le préfet de la ville sur les lieux, tumultueuse veille de l’assemblée générale élective de la fédération ivoirienne de football…

Yamoussoukro, le 23-4-2022 (crocinfos.net) À Barthelemy Zouzoua Inabo: Nuit de rumeurs. Rumeurs de publication des conclusions des enquêtes d’intégrité. Des dirigeants de clubs sur le pied de guerre, la toile en feu, des journalistes perdant totalement leur sérénité, la sécurité renforcée à l’hôtel Président de Yamoussoukro, le directeur de cabinet du ministre des Sports et le préfet de la ville sur les lieux, tumultueuse veille de l’assemblée générale élective de la fédération ivoirienne de football…

Hôtel Président de Yamoussoukro, 18 h, ce vendredi 22 avril 2022. Ambiance plutôt détentie. Les délégués des clubs arrivent au compte-gouttes, reçoivent leurs kits et documents pour l’assemblée générale. Le comité d’organisation a en effet réservé le plus grand hôtel de la capitale politique du pays comme quartier général et site d’hébergement des présidents de clubs. Les délégués sont logés eux, à l’hôtel parlementaire.

Dans une salle attenante, une réunion de cadrage se tient. Les délégués de la FIFA, de la CAF, le comité de normalisation échangent avec les trois candidats à la présidence de la fédération Ivoirienne de football. « Ils ont dit seulement les trois candidats. Nous sommes tenus à l’écart », selon un délégué de club, proche d’un candidat.

20 h, la réunion est toujours en cours. Et puis comme une traînée de poudre, une rumeur se répand. « Les résultats des enquêtes d’intégrité seront donnés cette nuit. ». La même rumeur identifie les candidats qui seront éliminés. La tension monte dans le hall de l’hôtel Président. Les journalistes sont à l’épreuve de la rumeur. Certains professionnels l’alimentent même.
À 22 h 21, le candidat Idriss Diallo rassure:
« Nous sommes en réunion. Rien n’a été décidé. Ce sont des rumeurs. ». Un membre de la confédération africaine de football contacté par nos soins, confirme l’information: « à cette heure, aucune décision prise. Peut-être avant minuit. ».

Peu avant minuit, les trois candidats quittent l’hôtel, tout en rassurant les dirigeants de clubs massés dans le hall, attirés justement par la folle rumeur: « tout le monde est candidat ».
Le directeur de cabinet du ministre des Sports et le Préfet de Yamoussoukro qui ont rejoint plus tôt l’interminable rencontre, quittent à leurs tour, les lieux. « On ne change pas les règles de jeu pendant le match. ».
Les représentants de la CAF et de la FIFA, se refusent à tout commentaires, à la sortie de la salle de réunion. La présidente du comité de normalisation se tient, elle, loin des journalistes…

Fumée sans feu ou alors les uns ont-ils prêché le faux pour avoir le vrai? Une chose est sûre, la tension est montée d’un cran à l’hôtel Président, avant de retomber.

Ouverture de l’assemblée générale élective à partir de 10 h, ce samedi 23 avril 2022, à la Fondation Félix Houphouët-Boigny. Le comité d’organisation a pris des dispositions particulières pour la sécurité des lieux. « N’auront accès à l’esplanade de la Fondation que les détenteurs des badges d’accréditation. », selon un membre de cette commission.
Trois élections en fait. La première, celle du président de la Commission de la Gouvernance, d’audit et de conformité, la deuxième, celle des vice-présidents de cette commission et la troisième, celle du Président de la fédération ivoirienne de football.

Enfin, le bout du tunnel? Que le meilleur gagne…

Fernand Dédeh, envoyé spécial à Yamoussoukro

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )