[Gestion des entreprises publiques] La responsabilité des ministres engagée en Côte d’Ivoire (Conseil des ministres)

[Gestion des entreprises publiques] La responsabilité des ministres engagée en Côte d’Ivoire (Conseil des ministres)

Le ministre ivoirien de la Communication, Amadou Coulibaly, par ailleurs porte-parole du gouvernement, annonce des mesures strictes pour renforcer la responsabilité des ministres dans la gestion des entreprises publiques, suite à des audits révélant des dysfonctionnements.

Abidjan, Côte d’Ivoire, le 10 juillet 2024 (crocinfos.net)—Amadou Coulibaly, ministre ivoirien de la Communication et porte-parole du gouvernement de la République de Côte d’Ivoire, a annoncé ce jour, à l’issue du conseil des ministres, que le chef de l’État a renforcé la responsabilité de chaque ministre dans la gestion des entreprises publiques sous leur tutelle. Cette décision résulte de la présence des ministres dans les différents conseils d’administration ou de gestion de ces entreprises.

Le ministre a rappelé que le chef de l’État avait déjà instruit le vice-président de surveiller de plus près la gestion des entreprises publiques. En conséquence, des contrôles et audits ont été menés, révélant des dysfonctionnements, des problèmes de gestion et de gouvernance au sein de certaines entreprises publiques.

Suite aux premières conclusions de ces audits, le chef de l’État a décidé de démettre de leurs fonctions le directeur général du Conseil coton anacarde et le directeur général de la Radiodiffusion Télévision Ivoirienne (RTI). Les conseils d’administration de ces deux organismes de l’État se réuniront prochainement pour nommer des directeurs généraux intérimaires.

Amadou Coulibaly a souligné que cette démarche vise à améliorer la transparence et l’efficacité de la gestion des entreprises publiques en Côte d’Ivoire. La rigueur dans la gestion des ressources publiques est une priorité pour le gouvernement, et des mesures correctives seront prises là où des anomalies ont été constatées.

Ces décisions s’inscrivent dans le cadre des efforts continus du gouvernement pour assurer une meilleure gouvernance des entreprises publiques. Le renforcement des contrôles et des audits a pour objectif de garantir une gestion saine et transparente des ressources de l’État. Le ministre a insisté sur l’importance de la responsabilité individuelle des ministres, chacun étant tenu de veiller au bon fonctionnement des entreprises sous sa tutelle.

‘’Les ministres sont désormais plus que jamais responsables de la performance et de la bonne gouvernance des entreprises sous leur autorité, ce qui devrait se traduire par une meilleure utilisation des ressources publiques et une amélioration des services rendus à la population.’’

Amadou Coulibaly a conclu en affirmant que d’autres mesures pourraient être prises à l’avenir, en fonction des résultats des audits en cours. La priorité reste de garantir l’efficacité et la transparence dans la gestion des entreprises publiques, pour le bénéfice de tous les Ivoiriens.

Cette initiative s’inscrit dans une dynamique de réformes visant à moderniser la gestion des entreprises publiques et à renforcer la confiance des citoyens dans les institutions publiques. Les ministres sont désormais plus que jamais responsables de la performance et de la bonne gouvernance des entreprises sous leur autorité, ce qui devrait se traduire par une meilleure utilisation des ressources publiques et une amélioration des services rendus à la population.

Le gouvernement ivoirien réaffirme ainsi son engagement à lutter contre la mauvaise gestion et la corruption dans les entreprises publiques, en mettant en place des mécanismes de contrôle plus stricts et en responsabilisant davantage les ministres.

Charles Kpan

CATEGORIES
TAGS
Share This