Site icon Crocinfos

[Gestion des frontières] Un Forum international, ‘’ABF’’ se tiendra du 26 au 28 octobre 2022, à Abidjan

Abidjan, le 1er-7-22 (crocinfos.net) Les acteurs nationaux, internationaux, les organisations et partenaires techniques et financiers en lien avec la gestion des frontières se réuniront chaque deux ans, autour d’un forum international sur les frontières dénommé ‘’Abidjan Border Forum (ABF)’’. Le lancement officiel a eu lieu le jeudi 30 juin 2022, à Abidjan.

Les pays africains doivent apporter une réponse appropriée à la sécurité de leurs frontières, un véritable enjeu de taille pour les acteurs nationaux, internationaux, les organisations et partenaires techniques et financiers en lien avec la gestion des frontières. Raison pour laquelle, la Commission nationale des frontières de la Côte d’Ivoire (CNFCI) organise un Forum international sur les frontières dénommé ‘’Abidjan Border Forum (ABF)’’ avec l’appui financier et technique de la GIZ/PFUA et de l’Union Africaine du 26 au 28 octobre 2022, à Abidjan avec pour thème central : ‘’Frontières et sécurité collective Intérêt’’.

Selon les organisateurs, il s’agit d’une plateforme de dimension internationale qui permet de s’imprégner des défis et problématiques liés à la gouvernance et à la vie des populations dans les zones frontalières, notamment en termes de sécurité et de développement économique et social desdites zones.

Une vue de quelques personnalités présentes à la cérémonie. Ph.Dr

Diakalidia Konaté, secrétaire exécutif de la CNFCI et commissaire général de ce forum, a saisi cette tribune pour lancer un appel à tous les acteurs frontaliers étatiques et non étatiques, aux partenaires techniques et financiers, aux entreprises, aux organisations de la société civile et aux médias pour leur pleine participation à ce forum qui, à l’en croire, « représente une belle opportunité d’interactions afin d’apporter des réponses durables aux problématiques concernant la gouvernance des frontières ».

En effet, la frontière en tant qu’objet de réflexion et espace d’action de développement est une véritable préoccupation pour le gouvernement ivoirien, tout comme pour ceux de la sous-région. Tant, la préoccupante question sécuritaire qui s’y pose renvoie à de grands défis et enjeux de développement.

Ainsi, selon le représentant du Premier ministre, Pohan Alain, directeur de cabinet adjoint, le gouvernement a décidé dans le cadre de la lutte contre les risques terroristes, en plus des mesures sécuritaires qui permettent à ce jour de préserver la paix et la sécurité, de mettre en œuvre, dans le cadre du PS Gouv 2, un programme spécial dans les zones frontalières du nord notamment dans les régions du Bounkani et du Tchologo. « À cet effet, il ambitionne d’amplifier les actions sociales et de mettre en place un écosystème de vie, intégrant des conditions améliorées de création d’activités génératrices de revenus (AGR). L’objectif étant de réduire les risques et d’éviter les velléités d’écoute favorables aux discours de radicalisation », a-t-il indiqué.

M. Pohan Alain, directeur de cabinet adjoint à la Primature a porté la voix du gouvernement. Ph.Dr

Quant à Professeur Ousmane Zina, agrégé de science politique et président du comité scientifique de ‘’Abidjan Border Forum’’, il a décliné en quelques lignes les missions de la commission scientifique de l’ABF qu’il préside. Il faut retenir que le thème central est le suivant : ‘’Frontières et sécurité collective Intérêt’’, qui se décline en de différents sous-thèmes. Entre autres, ‘’Réalité internationale (Guerre en Ukraine)/ régionale (Systèmes de conflits, terrorisme transfrontalier, criminalité transfrontalière/ Nationale: fragilité sécuritaire des Etats (crise du pouvoir régalien)’’, ‘’Sécurité collective: Sécurité de tous (Etats/ institutions internationales)/ Quelle place des frontières dans la production de la sécurité collective (Frontière étant le lieu de jonction)’’.

Mme Linda Leibiger, représentante de l’ambassadeur d’Allemagne en Côte d’Ivoire, partenaire financier de la CNFCI à travers le GIZ, s’est réjouie des résultants des résultats probants atteints par la Côte d’Ivoire dans le cadre de la mise en œuvre du programme frontalier de l’Union africaine. « C’est à ce titre que le Programme Frontière de l’Union Africaine s’investit fortement pour soutenir les efforts des États membres de l’Union Africaine dans le cadre de la délimitation et démarcation de leurs frontières, la coopération transfrontalière et le renforcement de leurs capacités », a-t-elle rappelé.

Mme Linda Leibiger, représentante de l’ambassadeur d’Allemagne en Côte d’Ivoire a réaffirmé le soutien financier de son pays à l’organisation du Forum. Ph.Dr

Au nom du gouvernement allemand, elle a félicité le gouvernement ivoirien à travers la Commission nationale des frontières et son organe exécutif, le Secrétariat exécutif de la Commission des Frontières pour leur dynamisme et leurs bonnes initiatives dans la gestion des questions de frontières de la Côte d’Ivoire. « Cette initiative s’inscrit dans la résolution des problématiques liées à la gouvernance des frontières en vue de créer une synergie d’actions », a-t-elle ajouté.

À noter que pour la première édition de ‘’Abidjan Border Forum’’, rendez-vous multiculturel des frontières le Bénin est le pays, invité d’honneur.

Kpan Charles

Quitter la version mobile