[Gestions des élections] Les nouveaux commissaires des OGE de l’Afrique de l’Ouest formés pendant 48h à Abidjan

[Gestions des élections] Les nouveaux commissaires des OGE de l’Afrique de l’Ouest formés pendant 48h à Abidjan

Abidjan, 27-05-2022 (crocinfos.net) Les nouveaux commissaires des Organes de gestion des élections (OGE) de l’Afrique de l’Ouest, ont suivi une formation d’orientation et de remise à niveau pendant 48h à Abidjan, la capitale économique de Côte d’Ivoire.

Dirigé par le président du comité de pilotage du Réseau des structures de gestion électorales en Afrique de l’Ouest (RESAO), M. Coulibaly-Kuibiert Ibrahime, cet atelier s’est tenu du lundi 23 mai au mercredi 25 mai 2022, au Robert’s Hôtel, sis aux II Plateaux Aghien, dans la commune de Cocody. Il a vu la présence de plusieurs hautes personnalités telles que, Monsieur Mohamed Konneh, président de la Commission électorale de Sierra Leone, Monsieur le directeur des Affaires Politiques de la CEDEAO et Madame la chargée de Programme Principale, représentant l’Institut International pour la Démocratie et l’Assistance Electorale (International IDEA).

Durant ces trois journées, les participants se sont remis à la formation pour une remise à niveau portant sur divers aspects de la gestion des élections. A savoir, les standards internationaux pour des élections démocratiques, les défis liés à la gestion des élections inclusives, en général, des aspects spécifiques relatifs à la planification en matière électorale, à la question de la participation des femmes, des jeunes, des personnes vivant avec un handicap et des personnes déplacées internes et aux enjeux sécuritaires et sanitaires du point de vue de leurs impacts sur les processus électoraux.

Membres des Commissions électorales du Bénin, du Niger, du Libéria, de la Sierra Leone et de la Côte d’Ivoire, les participants ont pu également se rendre compte de l’impérieux apport de la technologie, notamment dans la transmission et l’intégrité des résultats, mais aussi des contraintes y afférentes, d’où son introduction graduelle et prudente dans nos processus électoraux. Ils ont aussi suivi, avec un intérêt certain, les différentes approches et tendances émergentes en matière d’enrôlement des électeurs.

283658857 546121530400383 3228142233402107550 n

De la gauche vers la droite: Fanta Cissé, rprésentante résidante de la CEDEAO; M. Coulibaly-Kuibiert Ibrahime, président du comité de pilotage du Réseau des structures de gestion électorales en Afrique de l’Ouest (RESAO) et de la CEI; Aderemi Ajibewa, directeur des Affaires politiques de la Commission de la CEDEAO

Le mercredi 25 mai, le président de la Commission Electorale Indépendante (CEI) de Côte d’Ivoire, a félicité les facilitateurs de cette formation, notamment Mme Akinduro, Messieurs Matsimbe et Raouf, pour leurs apports à la réussite de la présente activité.

« Je remercie, particulièrement, les organisateurs, les facilitateurs et les personnes ressources pour avoir abordé les enjeux de la communication et la réactivité des OGE à l’ère des nouvelles technologies et des réseaux sociaux. Autant de thèmes dont la maîtrise doit aider les différents Commissaires-participants à la gestion pacifique, transparente et démocratique des élections », a déclaré le président du comité de pilotage du Réseau des structures de gestion électorales en Afrique de l’Ouest.

A ses collègues Commissaires, M. Coulibaly-Kuibiert Ibrahime leur a rappelé qu’ils venaient d’être armés pour la gestion d’un pan important dans les processus électoraux, à savoir, le règlement des différends électoraux, l’influence des parties prenantes électorales et surtout la pression politique.

« Chers participants, je suis convaincu que cette formation de qualité et de haut niveau dispensée par les spécialistes et experts du domaine a répondu à toutes vos attentes- je dirais- à toutes nos attentes. Car la formation reçue ne l’est pas seulement pour vous mais elle est censée profiter aux Commissions électorales dont vous êtes l’émanation et plus généralement à nos Etats. De fait, une élection réussie en Afrique de l’Ouest ou ailleurs, l’est toujours au bénéfice de la paix et de la stabilité de nos Etats. Ces enjeux de paix et de stabilité vous obligent à utiliser et capitaliser au mieux la formation reçue. Ils vous obligent à poursuivre sans relâche votre formation continue, même en dehors du cadre institutionnel que vous offre le RESAO, de façon à consolider et pérenniser vos acquis d’hier et d’aujourd’hui », a-t-il lancé.

Par ailleurs, le premier responsable de l’organe en charge des élections en Côte d’Ivoire, a, en sa qualité de président du RESAO, félicité et assuré tous les participants que leur espace communautaire leur saura gré de l’utilisation efficiente qu’ils feront de ce qu’ils ont reçu. Non sans adresser ses vifs remerciements à International IDEA, à l’Agence allemande de coopération internationale GiZ, à l’Union Européenne et au Ministère fédéral allemand du développement économique et de la coopération (BMZ).

Georges Kouamé

CATEGORIES
TAGS
Share This