Guinée] Le bras de fer entre la Cedeao et la junte au pouvoir se précise

Guinée] Le bras de fer entre la Cedeao et la junte au pouvoir se précise

L’actuel homme fort de la Guinée, le colonel Mamady Doumbouya, se démarque des sanctions de la Cedeao et montre le vrai visage du Comité national du rassemblement et du développement (CNRD) dont il est le chef : c’est la rupture.

Abidjan, le 18-9-21 (crocinfos.net) L’actuel homme fort de la Guinée, le colonel Mamady Doumbouya, se démarque des sanctions de la Cedeao et montre le vrai visage du Comité national du rassemblement et du développement (CNRD) dont il est le chef : c’est la rupture.

Entre Comité national du rassemblement et du développement (CNRD) dirigé par la junte au pouvoir en Guinée et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), la rupture est consommée. Les deux chefs d’État, Alassane Ouattara et Nana Akufo-Addo l’ont appris à leurs dépens en visite le vendredi à Conakry-Guinée, en allant faire le point de la session du sommet extraordinaire de la Cedeao tenu jeudi, à Accra au Ghana.

La libération de l’ancien président, Alpha Condé, a été très vite rejeté du revers de la main par la junte militaire, restée ferme sur sa décision : « Alpha Condé ne quittera pas la Guinée. Il restera dans une résidence au pays qui sera choisie par la junte militaire. Au cas où la justice aura besoin de lui un jour,  il répondra devant elle ».

Sur le point relatif à durée de transition, la junte militaire a indiqué qu’il n’appartient pas à la Cedeao de donner un délai à la junte militaire pour fixer les élections. « Il appartient au peuple de la Guinée de choisir le délai de la transition et non à la Cedeao d’imposer une date ».

Quant au gel des avoirs et l’interdiction de voyage des membres du CNRD, la junte affirme qu’« ils sont des soldats et n’ont pas besoin de voyager et n’ont pas de compte à être gelé. »

Les consultations continuent

Les hommes forts du pouvoir guinéens continuent les concertations avec le peuple guinéen. Elles se sont poursuivies ce samedi au Palais du Peuple avec les banquiers en présence du président de la transition militaire, le colonel Mamady Doubouya. Le dimanche ce sera avec les organisations des médias et celles culturelles.

En effet, c’est au terme de ces différentes rencontres, selon les sources proches de la junte militaire que la charte de la transition dans laquelle tous les points, sera dévoilée.

Lentement, mais sûrement, la junte militaire au pouvoir en Guinée semble ne pas vouloir appliquer les consignes de la Cedeao, mais brandit la force des armes.

Koffi Kouassi Armand

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )