Halte aux crimes crapuleux! (Contribution-Par Frédéric Konan Kouadio)

Halte aux crimes crapuleux! (Contribution-Par Frédéric Konan Kouadio)

Frédéric Konan Kouadio, président de l’ONG Balle à Terre, très touché par le crime crapuleux commis sur Zogo Martinez Gomez, journaliste camerounais, invite les organismes de défense des droits des journalistes à redoubler d'ardeur au travail en donnant davantage de voix pour mener le combat frontalement contre tous les Fossoyeurs de la presse. Et ce, afin que la vérité éclate et que le/les criminelle(s) soient punis, selon la rigueur de la loi.

Abidjan, le 24-1er-23 (crocinfos.net) Zogo Martinez Gomez, un nom et une voix des médias camerounais a été assassiné, ces jours ci. Son corps en putréfaction avancée a été retrouvé dans des broussailles reculées de la ville de Yaoundé.

Visiblement et de toute évidence, c’est un assassinat, un crime crapuleux commandité ou perpétré par de gros bonnets qui insupportaient la plume, la voix et les pertinentes dénonciations de cet émérite journaliste.

Martinez Zogo 1 780x470 1

Le lâche assassinat de Martinez Gomez allonge la liste des hommes et femmes de médias tués dans l’exercice de leurs fonctions.

À l’ère de la promotion de la presse sur le continent, cet autre assassinat de journaliste sonne comme un vrai recul, un véritable désastre. C’est à croire que dans de nombreux pays tenus de mains de maîtres par les satrapes, la liberté de la presse est un leurre, et exercer le noble métier de journal est un risque majeur qui expose au flirt quotidien avec la mort.

En ces moments de douleurs et de tristesse intense, nous mesurons l’affliction des hommes de médias, à travers le monde, et nous les assurons de notre compassion et de notre soutien.

Nous associons à toute la communauté des médias, la famille biologique du défunt.

‘’À la vérité, nous craignons que notre appel ne soit un vœu pieux, tant le Cameroun et d’autres États champions dans les assassinats des journalistes n’ont jamais fait aboutir une enquête à ce jour.’’

Comme c’est le cas, en pareille circonstance dans un État de Droit, nous exigeons une enquête sérieuse aux fins de trouver  les coupables de ce crime crapuleux et éhonté.

À la vérité, nous craignons que notre appel ne soit un vœu pieux, tant le Cameroun et d’autres États champions dans les assassinats des journalistes n’ont jamais fait aboutir une enquête à ce jour.

Bien au contraire, ces pays s’endurcissent à travers des dispositions qui restreignent au maximum, la liberté de la presse.

Ce lâche assassinat de Zogo Martinez allonge la liste des hommes et femmes de médias tués dans l’exercice de leurs fonctions.

C’est le lieu de souhaiter que les organismes de défense des droits des journalistes redoublent d’ardeur au travail et donnent davantage de voix pour mener le combat frontalement contre tous les Fossoyeurs de la presse.

C’est un travail de longue haleine qui finira par venir à bout des forces obscurantistes.

Tout en réitérant notre compassion à la famille biologique et professionnelle du disparu, nos pensées pieuses se tournent vers ces nombreux journalistes froidement assassinés : Norbert Zongo, Jean Hélène, Guy André Kieffer, Ghislaine Dupont …la liste n’est pas exhaustive.

Puisse Dieu rendre justice, et que par la hardiesse des journalistes, au quotidien, leur combat pour la vérité, la transparence, l’infirmation vraie triomphe.

Frédéric Konan Kouadio, président de l’ONG Balle à Terre.

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )