[Institut de Cardiologie du CHU de Treichville] Des agents se soulèvent pour ‘’détournement’’ de leurs primes

[Institut de Cardiologie du CHU de Treichville] Des agents se soulèvent pour ‘’détournement’’ de leurs primes

-Le ministre Raymonde Goudou ramène le calme

Des agents du personnel de l’Institut de cardiologie du CHU de Treichville ont haussé le ton, dans la journée du vendredi 22 juin 2018, pour revendiquer leurs primes et dénoncer la mutation de certains des leurs.

Dr Raymonde Goudou Coffie face aux grévistes

Dr Raymonde Goudou Coffie face aux grévistes

Une affaire de prime d’environ 215 millions FCFA, à repartir entre plus de 400 agents du personnel, ainsi que la mutation de plus de 40 agents étaient à la base du soulèvement constaté à l’Institut de cardiologie du CHU de Treichville ce jour.

« Ceux des agents qui veulent voir clair dans l’affaire,  ont été mutés par le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique sur proposition du directeur général de l’Institut de cardiologie. Telle est la raison fondamentale de la grève », a indiqué Koffi Narcisse, le secrétaire national du Syndicat national des agents administratif de la Santé, joint par téléphone.

Informé, selon le service de communication le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Raymonde Goudou Coffie s’est rendue sur les lieux. Face aux grévistes, elle a indiqué que le dossier de prime a été transmis au Secrétariat général du Gouvernement.

Non sans revenir sur le drame que vit la Côte d’Ivoire. « Nous sommes tous frappés par ce sinistre. Certains parmi y ont perdu des familles, ce n’est pas le lieu de déplacer notre problème, parce qu’il y a cas de détournement de plus de trentaines de millions et abus d’autorité », a martelé Koffi Narcisse.

L’institut a rouvert après le départ de Mme le ministre, mais la tension reste vive.

Kpan Charles

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )