[JAF 2022] Le renforcement et la promotion des relations de bon voisinage entre le Ghana et la Côte d’Ivoire en marche

[JAF 2022] Le renforcement et la promotion des relations de bon voisinage entre le Ghana et la Côte d’Ivoire en marche

L’édition 2022 de la célébration officielle de la 12e Journée africaine des frontières (JAF), a connu son apothéose le  vendredi 10 juin à Noé, marquée par deux temps forts.

Abidjan, le 12-6-22 (crocinfos.net) L’édition 2022 de la célébration officielle de la 12e Journée africaine des frontières (JAF), a connu son apothéose le  vendredi 10 juin à Noé, marquée par deux temps forts.

Les Commissions en charge des frontières de la Côte d’Ivoire et du Ghana ont organisé conjointement la 12e Journée Africaine des frontières, édition 2022, les 9 et 10 juin dans les localités frontalières de Noé et Nougoua en présence de nombreuses autorités ivoiriennes et ghanéennes sur le thème: «Le développement économique et social des zones frontalières à travers la ratification et la mise en œuvre de la convention de l’UA sur la coopération transfrontalière, dite convention de Niamey. »

L’étape du jeudi 9 juin 2022, a été marquée  par des séances de consultations gratuites et de dépistage volontaire de maladies chroniques cardiovasculaires à Nougoua (Côte d’Ivoire) et à Nungua (Ghana) ainsi que l’inauguration du forage offert par la Commission nationale des frontières de Côte d’Ivoire (CNFCI) aux populations de Nougoua, grâce à l’appui financier de la coopération allemande à travers la GIZ. Cette première journée a pris fin par la visite guidée des postes frontières  de Noé et Elubo par les délégations des deux commissions.

La cérémonie officielle du 10 juin prévue à Noé, était placée sous le parrainage de Dr Aka Aouélé, président du Conseil économique, social, environnemental et culturel. Cette journée a connu deux temps forts. D’abord, le lancement de l’opération de planning d’arbres à Cocoa town au Ghana en présence des autorités ivoiriennes.  Ensuite, la cérémonie officielle à Noé, marquée par le défilé des élèves ivoiriens et ghanéens, la séance de sensibilisation contre la pollution des fleuves de la région, les allocutions, la remise de dons aux administrations et aux populations ainsi que la pose de la première pierre de la ‘’Maison de bon voisinage et  de l’intégration’’.

Comprendre la coopération transfrontalière

Selon l’Union Africaine, il faut comprendre par coopération transfrontalière « tout acte ou toute politique visant à renforcer et à promouvoir les relations de bon voisinage entre les communautés frontalières, collectivités et administrations territoriales ou autres acteurs concernés relevant de deux ou plusieurs États, y compris la conclusion d’accords et d’arrangements utiles à cette fin.»

Daouda Ouattara, conseiller spécial du Premier ministre a, au nom du Premier ministre ivoirien et président de la CNFCI, Patrick Achi et du secrétaire exécutif de la CNFCI Konaté Diakalidia (empêché), prononcé le discours des autorités ivoiriennes. Il a rappelé que la célébration de cette journée est placée sous le signe de la préservation de la nature, de nos richesses naturelles partagée. Dans notre cas ici, « il s’agit de la pollution de la Bia par des produits chimiques issus de l’orpaillage illégal, qui rend non consommable l’eau de ce fleuve autrefois source d’approvisionnement en eau pour les populations ». Une situation qui impacte négativement toute la région du sud-comoé et met en danger la santé des populations.

07015144 f44e 41f9 a68a d7b6a6fa1837

L’inauguration du forage offert par la Commission nationale des frontières de Côte d’Ivoire (CNFCI) aux populations de Nougoua, grâce à l’appui financier de la coopération allemande à travers la GIZ

Par ailleurs, il a indiqué qu’en décidant de venir célébrer la Journée africaine des frontières dans la sous-préfecture de Noé, cela traduit que le gouvernement veut rassurer les populations qu’elles n’ont pas été oubliées et que leurs préoccupations sont au cœur de ses actions. Il leur a rappelé les consultations médicales gratuites, concernant les maladies chroniques telles que la tension artérielle et le diabète ainsi que des consultations ophtalmologiques et prénatales, la mise en service du forage d’eau qui viendra réduire la pénibilité d’accès à l’eau potable des populations. Et le projet de la maison du « bon voisinage et de l’intégration » à laquelle ils ont procédé à la pose de la première pierre. Qui, selon lui, permettra dans un avenir proche, aux services du ministère des Affaires sociales de disposer d’un cadre plus spacieux avec de meilleures commodités de travail et d’accueil, au profit des personnes en détresse traversant notre frontière commune.

La sensibilisation au menu

Au général major, Emmanuel Kotia, coordonnateur national de la Commission des frontières du Ghana et à l’ensemble de la délégation qui l’accompagne, notamment au ministre régional, il a dit ce qui suit : « Je voudrais saisir la présente occasion d’une part, de communion, entre nos deux structures, en charge de la gouvernance de nos frontières, et d’autre part de renforcement de la cohésion sociale entre nos deux peuples, pour vous réitérer l’engagement de l’État de Côte d’Ivoire à renforcer la collaboration entre nos deux structures, en vue de transformer nos zones frontalières en des espaces frontaliers de sécurité, de paix, d’intégration et de développement socio-économique durable.»

2251bc11 7499 42a5 a61c a74f00402792

Le général major, Emmanuel Kotia, coordonnateur national de la Commission des frontières du Ghana, l’un des invités

De nombreuses personnalités administratives et coutumières ont répondu présent à cette cérémonie. Il s’agit entre autres,  de Professeur Seka Seka, vice-président du Conseil économique, social, environnemental et culturel (CESEC) représentant Dr AKA Aouélé, président du CESEC et parrain de la cérémonie, du ministre ghanéen de la région de l’ouest, du préfet hors grade Daouda Ouattara, conseiller spécial du Premier ministre, du Gal Emmanuel Kotia, coordonnateur national de la Commission des frontières du Ghana et du ministre ghanéen des Ressources naturelles et des Terres .

À noter que la journée africaine des frontières a été instituée par l’Union africain depuis 2007. L’objectif de sa commémoration est essentiellement destiné à mieux faire connaitre le Programme frontière de l’Union africaine et à mettre en lumière les différentes problématiques liées à la gouvernance des espaces frontaliers africains, en vue d’y apporter des solutions adaptées, pérennes et durables.

L’édition 2021 de la célébration officielle de la 11e Journée africaine des frontières, s’est déroulée à Kalamon dans la région du Bounkani.

Bienvenue R.K.

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )