[Justice] Le ministre français, Jean Yves LE Drian convoqué au Mali, en juin

[Justice] Le ministre français, Jean Yves LE Drian convoqué au Mali, en juin

Sur convocation du 20 avril 2022, le cabinet de Mahamoudou B. Dicko, juge d'instruction du deuxième Cabinet au Tribunal de Grande instance de la Commune III du district de Bamako (Pôle économique et Financier), invite le ministre français des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Jean Yves LE Drian à se présenter à son cabinet le lundi 20 juin 2022 à 8 h pour affaire le concernant.

Abidjan, le 11-5-2022 (crocinfos.net) Sur convocation du 20 avril 2022, le cabinet de Mahamoudou B. Dicko, juge d’instruction du deuxième Cabinet au Tribunal de Grande instance de la Commune III du district de Bamako (Pôle économique et Financier), invite le ministre français des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Jean Yves LE Drian à se présenter à son cabinet  le lundi 20 juin 2022 à 8 h pour affaire le concernant.

Le ministre français est convoqué par la junte militaire au pouvoir au Mali pour ce qui suit: “Affaire : Société Civile et MP/C Jean Yves et Thomas, tous LE DRIAN, pour Atteinte aux biens publics et autres infractions, au dépens de l’État du Mali.”

Avec accusé de réception : ‘’Je soussigne, Reconnais avoir été invite à me présenter le devant le Juge d’Instruction du deuxième Cabinet au Tribunal de Grande instance de la Commune III du district de Bamako pour affaire me concernant. Date de la remise identité et signature de l’agent ayant remis la convocation signature de la personne convoquée.’’

Pourquoi Jean-Yves Le Drian est visé par une plainte à Bamako ? Le confrère Jeune Afrique a fait le tour de la question dans sa parution du 4 mars 2022. En effet, c’est une organisation de la société civile malienne accuse le ministre français des Affaires étrangères de « complicité de prise illégale et favoritisme » dans l’attribution du marché de confection des passeports biométriques maliens. Il s’agit pour une dizaine d’années le marché de la fabrication des passeports biométriques maliens à la société française Oberthur Technologies (devenue Idemia) par Ibrahim Boubacar Keïta (IBK). Ce contrat, selon le confrère l’attribution de ce contrat a longtemps été entouré de mystère.

Dans le document de sept pages transmis au doyen des juges d’instruction du tribunal de grande instance de la Commune III de Bamako, que Jeune Afrique a pu consulter,  la société civile déclare « porter plainte contre Jean-Yves Le Drian et Thomas Le Drian, pour « complicité de prise illégale d’intérêt et favoritisme ». Et précise que, « ces malversations ont conduit à porter atteinte aux deniers publics du Mali ».

Le ministre français des Affaires étrangères a, quant à lui, toujours démenti toute malversation dans ce dossier. Contacté par Jeune Afrique dans le cadre d’une enquête parue le 25 juin 2021, Jean-Yves Le Drian a admis avoir conseillé à l’État malien de se doter d’un système moderne de documents sécurisés mais a affirmé n’avoir jamais mentionné Oberthur ni une autre entreprise à quelque interlocuteur qui soit.

Bienvenue R. Kwado

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )