La Coordination nationale des ex-agents journaliers déflatés de l’État de Côte d’Ivoire bientôt en grève

La Coordination nationale des ex-agents journaliers déflatés de l’État de Côte d’Ivoire bientôt en grève

OBJET : Préavis de grève

Monsieur,
Le Bureau Exécutif de la Coordination Nationale des Ex Agents Journaliers Déflatés de l’Etat de Côte d’Ivoire en abrégée CNEAJDECI, réunit en Assemblée Générale Extraordinaire ce samedi 17 février 2018 a décidé du dépôt d’un préavis de grève auprès des Autorités compétentes.

IMG 20180306 130850

La lecture du préavis de grève par le responsable à la communication

Vu le décret n° 94 – 218 du 20 avril 1994 auquel sont assujetties les structures en charge des Ex – Agents journaliers de l’Etat,

Vu que le décret n° 2015 – 460 du 24 juin 2015 à son article 3 abroge le décret n° 94 – 218 du 20 avril 1994 mettant ainsi fin à la prise en compte des Ex- Agents Déflatés de l’Etat par les structures privées,

Considérant que ces ministères concernés à l’exécution de ces décrets ne font rien pour mettre fin à la souffrance de cette franche d’ivoirien que nous sommes pour les services que nous rendons à la nation,

Considérant que les Ex – Agents journaliers de certains ministères (Ministère de la Santé, de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle) ont deux (2) à trois (3) mois d’arriérés de salaire impayé,

Considérant que la récurrence du non payement de ces salaires est liée à l’incompétence et à la mauvaise foi manifeste des structures écrans de l’Etat en charge,

Considérant que cette situation de souffrance et de mépris imposé aux Ex- Agents Déflatés de l’Etat accroit à notre sein le nombre de décès et d’enfants déscolarisés,

Considérant que les Ex – Agents journaliers servent l’Etat de Côte d’Ivoire avec loyauté, dextérité et abnégation,

Considérant que toutes les rencontres initiées auprès de certaines Autorités, en vue de trouver des solutions idoines et pérennes sont restées sans suite,

Considérant notre attachement aux valeurs républicaines et à la trêve sociale tant souhaitée par Son Excellence Monsieur le Président de la République de Côte d’ Ivoire,

Considérant enfin le protocole d’accord portant trêve sociale à son article 2 :
Obligations de l’Etat
L’Etat s’engage à contribuer à l’amélioration continue des conditions de vie et de travail des fonctionnaires en recherchant avec l’ensemble des partenaires sociaux, une solution à chacun des problèmes auxquels ils sont confrontés. A ce titre et conformément aux discutions avec les syndicats des fonctionnaires, l’Etat s’engage à tout mettre en œuvre pour la réalisation effective des points d’accord.

La CNEAJDECI conformément aux dispositions de l’article 82.5 de la Loi n° 2015 – 532 du 20 juillet 2015 portant code du Travail décide de marquer un arrêt de travail de trois (3) jours à compter du lundi 12 mars 2018 au mercredi 14 mars 2018 renouvelable,

La CNEAJDECI exige :
Le payement des arriérés de deux (2) à trois (3) mois dus aux Ex- Agents Déflatés de l’Etat
Le payement des arriérés de salaire du dernier trimestre de 2014, sous l’égide du ministère d’Etat, ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, dus aux Ex- Agents Déflatés,
La rupture avec ces sociétés conformément au décret n° 2015 – du 24 juin 2015 qui font de la surfacturation et du détournement des deniers publics de l’Etat alloués aux Ex- Agents Déflatés.

Ce mot d’ordre d’arrêt de travail sera renouvelé de façon tacite jusqu’à la satisfaction de nos revendications.
Toutefois, la CNEAJDECI reste ouverte à tout dialogue avec les Autorités Compétentes.

Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de notre considération distinguée

Ampliations :
A SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE

COORDINATION AFFILIEE A LA PLATE FORME NATIONALE DES ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES DU SECTEUR PUBLIC

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )