La CPI tourne de nouveau en Côte d’Ivoire (chronique)

La CPI tourne de nouveau en Côte d’Ivoire (chronique)

À Barthelemy Zouzoua Inabo: La CPI tourne de nouveau en Côte d’Ivoire. Enquête pour ce qui est appelé « Côte d’Ivoire 2 ». Football, un an après le retour à la normale à la fédération ivoirienne de football, difficile quête du rassemblement. L’Asec Mimosas aux portes des 1/2 finales de la coupe CAF.

Abidjan, le 24-4-23 (crocinfos.net) Des enquêteurs de la Cour pénale internationale séjournent dans le pays de ton Camarade. Ils collectent des informations, interrogent des  témoins   pour l’ouverture éventuelle du procès dit « Côte d’Ivoire 2 ».

« Côte d’Ivoire 1 » s’était soldée par l’acquittement du Toucan de Mama et de Gbapê. L’ancien bruxellois avait secoué  la conscience nationale et la communauté internationale  le 31 mars 2023 à Yopougon: « S’il y a des crimes qui ont été commis, il faut continuer à rechercher les criminels. C’est pourquoi le 31 mars est une date importante parce que le 31 mars a rendu la liberté à des gens qui n’avaient pas le droit d’être en prison et qui y étaient malgré tout. »

Les questions des enquêteurs tournent autour des faits survenus en 2004 à Korhogo, des événements de 2011 à Duekoué et des donneurs d’ordre dans le camp de ton Camarade pendant la crise post-électorale.

Une chose à avoir à l’esprit : ton Camarade a annoncé publiquement qu’il n’enverrait plus des Ivoiriens à la CPI. Il a ainsi fermé les yeux et les oreilles quand la Cour pénale internationale réclamait l’ex-première Dame. Le mandat d’arrêt international a fini par être classé sans suite.

La CPI continue ses enquêtes en Côte d’Ivoire. Ph.Dr.

Les organisations de défense des droits humains mettent régulièrement la pression sur la Haye pour l’ouverture du procès de « Côte d’Ivoire 2 ». « Mon Bureau poursuit ses enquêtes dans la situation de la Côte d’Ivoire de façon indépendante et impartiale conformément à l’article 54 Statut de Rome et en respect aux exigences de confidentialité requise », avait répondu le Procureur de la CPI à l’interpellation de l’observatoire ivoirien des droits humains (OIDH).

En vérité, la CPI intervient quand les juridictions nationales sont défaillantes. Or, notre Adou-national est très actif et présent.

‘’Les organisations de défense des droits humains mettent régulièrement la pression sur la Haye pour l’ouverture du procès de « Côte d’Ivoire 2 ».’’

Revenons dans mon domaine de définition: le Sport. Un peu plus d’un an que le calme est revenu dans la famille du football ivoirien. Les plaies des dissensions ne sont pas totalement cicatrisées, mais la balle roule, la normalisation s’est éloignée. Le président de Fédération ivoirienne de football déroule son programme.

La Côte d’Ivoire prépare la CAN2023. C’est une vraie cause nationale qui doit rassembler toutes les énergies et tous les fils et toutes les filles du pays. Chacun et chacune a sa part à prendre dans la réussite de « la CAN de l’hospitalité ».

L’Asec Mimosas, désormais maître de son destin. Ph.Dr.

Les  défis à relever au plan national pour le football sont connus : les infrastructures, (ton Camarade offre l’avenir à la Côte d’Ivoire à ce niveau avec les stades de la CAN), le financement du football, l’amélioration des conditions de vie des acteurs, la formation des athlètes et des cadres, l’implication  de la télévision et plus largement, des médias, dans la promotion de la discipline, la compétitivité des clubs ivoiriens au plan africain. Le reste, tout le reste est possible, quand la base est installée.

‘’Le football n’est certes pas une science exacte, chaque match a sa vérité. Toutefois, le champion ivoirien est maître de son destin.’’

Par exemple, la sérénité retrouvée et la régularité de la compétition nationale ouvrent les portes des demi-finales de la coupe CAF à l’Asec Mimosas. Les Jaune et Noir ont réalisé une belle opération en Tunisie (0-0). Ils reçoivent le 30 avril 2023, pour le match retour, l’US Monastir au stade la Paix de Bouaké. Le football n’est certes pas une science exacte, chaque match a sa vérité. Toutefois, le champion ivoirien est maître de son destin.

La chronique de Fernand Dédeh

CATEGORIES
TAGS
Share This