L’Africa Sports d’Abidjan, un corps gangrené

L’Africa Sports d’Abidjan, un corps gangrené

Chacun se dit sûrement que « le salut est individuel. ». Les jeunes se donnent à fond à chaque match en espérant que les choses s’améliorent. Mais chaque semaine apporte son lot de désolation. L’Africa Sports d’Abidjan devient chaque jour un peu plus, un corps gangrené.

Abidjan, le 25-04-2021 (crocinfos.net) Barthelemy Zouzoua Inabo: Je ne voulais pas t’écrire aujourd’hui… Je suis un peu fatigué.

1-Foot au Champroux, épuisante affaire de l’Africa Sports d’Abidjan. Les dirigeants de ce club se comportent comme des gamins. Ils sont incapables de régler leurs problèmes intérieurs maintenant sont prompts à accuser les autres, notamment, le comité de normalisation. Les joueurs sont admirables de courage et j’ai envie d’ajouter, de professionnalisme.

’Chacun se dit sûrement que « le salut est individuel. ». Les jeunes se donnent à fond à chaque match en espérant que les choses s’améliorent. Mais chaque semaine apporte son lot de désolation. L’Africa Sports d’Abidjan devient chaque jour un peu plus, un corps gangrené’’.

Chacun se dit sûrement que « le salut est individuel. ». Les jeunes se donnent à fond à chaque match en espérant que les choses s’améliorent. Mais chaque semaine apporte son lot de désolation. L’Africa Sports d’Abidjan devient chaque jour un peu plus, un corps gangrené.

2- Belle soirée entre amis… Retrouvailles joyeuses. Anniversaire-surprise… C’était vraiment sympa… Fatoumata Fofana, « Ma Fatal », coup parfait pour Assia… J’aime voir les gens heureux. C’est pour quand la suite déjà? J’en redemande…

3- J’interviens surtout pour saluer la décision du ministère des Transports de sévir, enfin! Suspension de 400 inspecteurs pour le permis de conduire! À un moment donné, il faut donner un bon coup de pied dans la fourmilière! Ça suffit! On a beau accuser les chauffards sur les voies publiques, si on n’attaque pas le problème à la base, on ne fera que du saupoudrage.

‘’L’incapacité à respecter les textes que l’on se donne, la corruption, l’enrichissement illicite, voilà les fléaux qui pourrissent nos routes!’’

La corruption qui sévit dans le milieu du Transport doit être attaquée à la base. J’en vois certains qui épiloguent sur le niveau d’études de certains détenteurs de permis de conduire. Ce n’est pas ça le problème. L’illettrisme n’est pas une tare. C’est un défi à relever par la société. C’est un échec même pour les dirigeants. Par contre, l’incapacité à respecter les textes que l’on se donne, la corruption, l’enrichissement illicite, voilà les fléaux qui pourrissent nos routes! Si les textes sont appliqués avec rigueur, bas niveau ou haut niveau d’études s’éliminent d’eux-mêmes! Les accidents ne disparaîtront pas d’un coup de baguette magique mais au moins, on limitera les dégâts.

Et puis, il faut bien demander aux jeunes ivoiriens vivant en Europe, en France, en particulier, quel est le document qu’ils respectent  le plus et pourquoi? Et bien, la plupart d’entre-eux répondent: « le permis de conduire ». Le retrait des points et les sanctions qui découlent des fautes de conduite sur les toutes  expliquent cela…  Points!

4- Ton Camarade est de retour au pays… Séjour privé en France. Visite au Congo… Absence au Tchad… Accueilli par Gnian Gougoussi…

Par Fernand Dédeh

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )