L’alerte météo était rouge le dimanche

L’alerte météo était rouge le dimanche

L’alerte météo était rouge, ce dimanche 20 juin 2021 sur le district d’Abidjan. Quelques zones chaudes

-La forte pluie a occasionné des dégâts matériels importants, des inondations des maisons, des écroulements des murs, mais….

Abidjan, le 21-06-21 (crocinfos.net) À Barthelemy Zouzoua Inabo : Plus de peur que de mal, pour employer une expression de mon milieu, le Sport. La forte pluie continue,  tombée sur la capitale économique, Abidjan ce dimanche 20 juin 2021 a occasionné des dégâts matériels importants, des inondations des maisons, des écroulements des murs, mais pas de pertes en vies humaines, selon les premières informations obtenues auprès des services compétents. Tant qu’il y a la vie, il y a de l’espoir… L’espoir est en Dieu. Et les voies de Dieu son insondables.

L’alerte météo était rouge, ce dimanche 20 juin 2021 sur le district d’Abidjan. Quelques zones chaudes: inondations à La Riviera Bonoumin, Pharmacie St Come Damien, Cocody, Carrefour les Oscars, Adjamé, sous le Pont Indenié, Cocody 2 Plateaux-Casa, à la hauteur du groupe scolaire Miséricorde, Cocody-Riviera SIAD, Attecoubé Jérusalem… Dégâts matériels, sorties de route des voitures, coupure des voies de circulations mais pas de pertes en vies humaines.

La météo prévoit pour les trois jours à venir, du lundi 21 juin au mercredi 23 juin 2021, « des pluies faibles ou modérées avec parfois des orages sur le District d’Abidjan. ». Soulagement! Toutefois, en une journée, la pluie a exposé les failles du système de drainage dans la capitale et montré les limites des travaux entrepris, dans certains quartiers. Par ailleurs, l’appel des autorités a toutes les personnes vivant dans les zones à risques demeure: il faut redoubler de vigilance à défaut de les quitter carrément.

Dimanche, jour du Seigneur. On a revu LG 76 à la Cathédrale St Paul du Plateau. Quatre jours après son retour au pays, il est allé renoué avec son baptême à l’Eglise catholique. « Le président Laurent a été baptisé catholique. Mais dans son cheminement, un moment donné, il a quitté l’église pour se faire évangélique. Et après ce petit tour chez les évangéliques, il s’est dit, non je reviens. Je reviens dans la religion dans laquelle j’ai été baptisé. Mais alors en revenant, il dit ceci, oui j’ai été baptisé, mais catholique, j’ai porté uniquement le nom. Maintenant que je reviens, je veux être un catholique militant. ».

‘’L’alerte météo était rouge, ce dimanche 20 juin 2021 sur le district d’Abidjan. Quelques zones chaudes: inondations à La Riviera Bonoumin, Pharmacie St Come Damien, Cocody, Carrefour les Oscars, Adjamé, sous le Pont Indenié, Cocody 2 Plateaux-Casa, à la hauteur du groupe scolaire Miséricorde, Cocody-Riviera SIAD, Attecoubé Jérusalem… Dégâts matériels, sorties de route des voitures, coupure des voies de circulations mais pas de pertes en vies humaines’’.

Les réalités de la vie, les épreuves, l’introspection, la projection dans le futur, révèlent toujours les désirs profonds de l’âme. « La communauté évangélique vient de perdre un gros “client” mais nous bénissons le Seigneur de ce qu’il demeure dans la “Maison” », se console une chrétienne évangélique.

Toujours à propos de LG76: dans un message rendu public par son porte-parole, il a remercié tous ceux qui se sont mobilisés le jeudi 17 juin 2021, le jour de son retour à Abidjan et « s’excuse auprès des populations qui se sont déplacées massivement à l’aéroport, notamment les chefs traditionnels, les représentants des partis alliés qu’il n’a pu malheureusement saluer pour des raisons indépendantes de sa volonté». Une critique plutôt subtile de la faillite de l’organisation ce jour-là. « Il appelle, dans un souci d’apaisement, à la libération de toutes les personnes qui ont été interpellées dans le cadre de son accueil ».

Un internaute m’a personnellement interpellé sur l’arrestation des « personnes encagoulées » ce jour-là: ma position est claire et constante: il faut toujours respecter les institutions et les hommes qui les incarnent. Quand on s’est trompé ou mépris, il faut le reconnaitre, s’excuser et demander pardon. L’humilité ouvre des portes.

C’était quoi le projet des membres de la sécurité encagoulés le jour du retour de l’ancien président de la République dans son pays? Les organisateurs avaient-ils signalé leur présence à la police et à la gendarmerie chargées d’assurer la sécurité et l’encadrement de la manifestation? Des petites choses qui auraient évité les frictions actuelles. Quand on parle au chien, il faut aussi parler à l’os!

Cela dit, pour rester dans le vent favorable de la réconciliation nationale actuellement dans le pays, le retour de LG76 en Côte d’Ivoire en est une illustration, j’en appelle aux autorités pour la libération des personnes arrêtées. Calmons le jeu… Calmons-nous tous!

Encadré

Pour une CAF plus proche des réalités du football africain

Le président de la Confédération africaine de football, Patrice Motsepe

Le président de la Confédération africaine de football, Patrice Motsepe

Le président de la Confédération africaine de football, Patrice Motsepe, prend lentement et sûrement ses marques. Dans une déclaration rendue publique ce dimanche 20 juin 2021, il a présenté «  les activités et changements de gouvernance que le nouvel exécutif de la CAF a introduits depuis son élection en mars 2021, afin de rendre le football africain globalement plus compétitif et autosuffisant ».

Des points notables: améliorer l’efficacité et le professionnalisme du personnel en charge de l’organisation des compétitions de la CAF ;

investir dans les infrastructures footballistiques africaines afin de s’assurer que chaque association membre dispose d’au moins un stade homologué par la FIFA;

tisser et renforcer les relations avec les sponsors actuels et potentiels, ainsi qu’avec les partenaires ;

investir dans la jeunesse et l’avenir du football africain ;

employer et retenir un personnel qualifié et compétent

développer et soutenir le football féminin ;

préserver l’intégrité de l’arbitrage et accentuer sa professionnalisation ;

recruter des arbitres assistants vidéo correctement rémunérés.

Pour le Président de la CAF, « Il est également important que la qualité des événements organisés par la CAF soit compétitive au niveau mondial et attrayante pour les spectateurs, les téléspectateurs et les parties prenantes en Afrique et dans le monde». Il s’est engagé à améliorer l’image de l’image de l’institution aux yeux des partenaires et des gouvernements. «  Il est apparu aux nouveaux dirigeants de la CAF que tous avaient une perception médiocre voire négative de la CAF, en ce qui concerne son adhésion aux bonnes pratiques de gouvernance, d’audit, d’éthique, de finances et de gestion».

La chronique de Fernand Dédeh

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )