[Liberté de la presse] RSF appelle à protéger les journalistes et l’accès à Internet lors des élections en Sierra Leone

[Liberté de la presse] RSF appelle à protéger les journalistes et l’accès à Internet lors des élections en Sierra Leone

Reporters sans frontières (RSF) demande aux autorités sierra-léonaises de garantir la sécurité des journalistes et l'accès à Internet lors des élections générales, et appelle à la protection des médias et à la prévention de toute coupure de l'Internet.

Abidjan, le 22 juin 2023 (crocinfos.net)Reporters sans frontières (RSF) demande aux autorités sierra-léonaises de garantir aux journalistes la possibilité de couvrir les élections générales du week-end prochain sans crainte de représailles et sans coupure de l’Internet.

Les médias sierra-léonais doivent pouvoir exercer leur rôle d’informateurs lors des élections qui auront lieu le 24 juin, sans mettre en danger la sécurité de leurs journalistes et sans rencontrer de problèmes majeurs de diffusion sur Internet.

Que ce soit les journalistes, les acteurs de la société civile ou les défenseurs des droits humains, tous expriment leur crainte de voir des coupures d’Internet se reproduire, comme ce fut le cas pendant les violentes manifestations sociales d’août 2022 ou lors de la pandémie de Covid-19.

RSF et une coalition de 44 organisations ont donc publié une lettre ouverte datée du 16 juin 2023, appelant le gouvernement à maintenir les plateformes internet et les médias sociaux ouverts, sécurisés, inclusifs et accessibles avant, pendant et après les élections générales du 24 juin 2023.

De récentes violations graves de la liberté d’informer font craindre de nouvelles violences lors des élections. Le correspondant de la BBC, Umaru Fofana, a été brutalisé et menacé par des membres du parti d’opposition APC (Congrès du peuple) alors qu’il couvrait leur manifestation politique le 14 juin 2023. Heureusement, il a été sauvé par l’intervention d’un autre journaliste et de quelques personnes. Le parti APC n’est pas encore publiquement réagi à cette attaque.

Quelques mois plus tôt, le 28 mars 2023, le journaliste Alie Melvin Tokowa, de la radio Fountain of Peace, a été agressé par sept partisans d’un responsable local du Parti du peuple sierra-léonais (SPP), le parti au pouvoir. L’incident s’est produit dans la ville de Moyamba, au sud du pays, où il couvrait un événement. Contacté par RSF, il a expliqué avoir été battu pendant une quinzaine de minutes jusqu’à perdre connaissance et avoir été transporté à l’hôpital de Freetown. Il a souffert de douleurs jusqu’à la mi-avril.

Sadibou Marong, Directeur du bureau Afrique subsaharienne de Reporters sans frontières (RSF), martèle : “Nous condamnons les agressions des journalistes et demandons aux autorités d’identifier et de traduire en justice les coupables. Les acteurs politiques de tous les partis doivent respecter le travail des journalistes, notamment pendant ces moments importants de la vie démocratique du pays. Les autorités doivent par ailleurs veiller à ce que l’accès à Internet et aux plateformes numériques, qui facilite la couverture journalistique des élections, ne soit pas bloqué.

Élu pour un mandat de cinq ans en 2018, le président Julius Maada Bio est candidat à sa propre succession. Les élections peuvent également renouveler le parlement de 135 conseillers sièges et les 493 municipalités. Pendant son mandat, le président Bio a dépénalisé les délits de presse et mis  en place la Commission indépendante des médias  (IMC en anglais) qui a pour mandat de réguler les médias de masse et de gérer l’octroi des fréquences.

RSF considère que quiconque sera élu le week-end prochain devra, sans délai, relever les défis économiques qui se posent aux médias et qui limitent leur capacité à produire du contenu utile à l’intérêt public. Il devra aussi promouvoir et protéger la liberté, la viabilité et la durabilité des médias, assurer la sécurité des journalistes, faire progresser l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes journalistes et renforcer leurs  capacités.

La Sierra Léone occupe la 74e place sur 180 pays au Classement mondial de la liberté de la presse établi en 2023 par RSF.

KPAN CHARLES info RSF

CATEGORIES
TAGS
Share This