[Lutte contre le Covid-19] Mme Dominique Ouattara offre des vivres et non-vivres aux patrons de presse et aux journalistes de Côte d’Ivoire

[Lutte contre le Covid-19] Mme Dominique Ouattara offre des vivres et non-vivres aux patrons de presse et aux journalistes de Côte d’Ivoire

-Les syndicats et les organisations professionnelles des médias invitent les partenaires à emboîter le pas à Mme ADO

Dans le cadre de la lutte contre la maladie à Covid-19, Mme Dominique Ouattara, présidente de la Fondation Children of Africa a fait un important don en vivres et non-vivres aux patrons de presse et journalistes de Côte d’Ivoire, lundi 7 avril 2020, à Abidjan afin de leur permettre de supporter les effets collatéraux de cette pandémie.

Ces dons d’une valeur de 15 millions FCFA étaient composés de 400 sacs de riz de 25 kg, 600 cartons de pâtes alimentaires, 200 cartons de bouteilles d’huile de 0,90 litre, 200 dispositifs de lavage de mains, 4.000 masques de protection et 30 cartons de gels hydroalcooliques de 250 ml.

DSC 9802

La représentante de la première dame de Côte d’Ivoire, Nadine Sangaré, directrice pays de la Fondation Children of Africa a remis les dons en présence des syndicats et des organisations professionnelles de la presse et des médias

Nadine Sangaré, directrice pays de la Fondation Children of Africa a, au nom de la donatrice, partagé les difficultés qu’éprouvent les entreprises et les journalistes. « Ces mesures de distanciation sociale sont non sans conséquences, et cette situation affecte le bon fonctionnement des entreprises ainsi que celles de la presse. En effet, votre travail vous oblige au quotidien à côtoyer les populations à travers diverses actions sur le terrain afin de mieux les informer », a-t-elle indiqué.

Par ailleurs, a-t-elle souligné, « ces dons doivent permettre aux entreprises de presse et aux journalistes de supporter les effets collatéraux de cette pandémie ».

Bien avant elle, Jean-Claude Coulibaly, président de l’Union nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci) a plaidé afin que les journalistes bénéficient de la prime exceptionnelle du gouvernement au même titre que les corps habillés et les agents de la santé. À l’en croire, il est indéniable que les entreprises de presse et les journalistes qui sont aux côtés des médecins et des forces de défense et de sécurité dans la lutte contre le Covid-19 ne bénéficient pas de cette manne financière. « Nous souhaitons que les entreprises de presse profitent aussi du milliard de FCFA du gouvernement», a-t-il plaidé.

‘’La première dame de Côte d’Ivoire vient de faire parler son cœur à nos entreprises et aux journalistes pour traduire le don de soi et la solidarité qui doit animer chaque ivoirien’’. 

En effet, contrairement aux autres secteurs d’activité, le journaliste ne peut se soumettre aux exigences de l’auto-confinement, vu que sa fonction l’oblige à être constamment sur le terrain à la cherche de l’information pour la mettre à la disposition des populations. Aussi, a-t-il exhorté les patrons de presse à faire preuve d’indulgence en maintenant leurs employés. « Ce n’est pas normal que des patrons de presse mettent au chômage technique leurs journalistes, d’autant qu’ils sont exonérés de toutes sortes de taxes », s’est-il indigné.

Dans son allocution, Yao Patrice, président du Groupement des Editeurs de Presse de Côte d’Ivoire (GEPCI), s’est joint au président de l’Unjci pour saluer et remercier la première dame, Mme Dominique Ouattara pour son soutien ‘’spontané’’ aux journalistes et aux entreprises de presse.

Quant aux syndicats et organisations professionnelles des médias, ils ont invité les partenaires de la presse et des médias à emboîter le pas à Mme Dominique Ouattara. « Vos dons et assistances seront les bienvenus en cette période difficile. La première dame de Côte d’Ivoire vient de faire parler son cœur à nos entreprises et aux journalistes pour traduire le don de soi et la solidarité qui doit animer chaque ivoirien », ont-ils indiqué.

Opportune BATH

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )