[Mali] Le film de la base de Gossi exacerbe le doute sur la force Barkhane

[Mali] Le film de la base de Gossi exacerbe le doute sur la force Barkhane

Le film du drone de l'opération Barkhane du 22 avril 2022, près de la base de Gossi dans le nord du Mali, lève un coin du voile sur les accusations, longtemps portées par les autorités maliennes sur l'armée française.

Abidjan, le 27-4-2022 (crocinfos.net) Le film du drone de l’opération Barkhane du 22 avril 2022, près de la base de Gossi dans le nord du Mali, lève un coin du voile sur les accusations, longtemps portées par les autorités maliennes sur l’armée française.

Le gouvernement de la transition avait déclaré que ‘’l’engagement militaire français avait permis aux djihadistes de s’emparer d’une partie du pays.’’ Voici que dans une vidéo publiée le 22 avril, l’armée française a filmé ce qu’elle affirme être des mercenaires russes en train d’enterrer des corps près de la base de Gossi, dans le nord du Mali pour justifier, sûrement leur position. Et affirmer que le transfert de l’opération Barkhane a été effectué en bon ordre et en sécurité, dans la transparence, dans un contexte où leur force fait régulièrement face à des attaques informationnelles visant à entacher ‘’son action, sa réputation et sa crédibilité’’, selon l’état-major, qui précise qu’un état des lieux ‘’approfondi’’ de la base et de ses environs a été mené par les militaires français et maliens.

Pour rappel, l’opération Barkhane est une opération militaire menée au Sahel et au Sahara par l’armée française, avec une aide secondaire d’armées alliées, qui vise à lutter contre les groupes armés salafistes djihadistes dans toute la région du Sahel. Lancée le 1ᵉʳ août 2014, elle a remplacé les opérations Serval et Épervier. Mais, plusieurs langues ont toujours accusé cette force militaire de mener une opération en deçà des moyens logistiques de guerre dont elle dispose.

Malgré ces accusations, la France a toujours évoqué le nombre de soldats tombés au front dans le Sahel que de montrer le moindre film d’un drone, dans lequel les soldats français sont en train de détruire une colonne de véhicules ou de motos des djihadistes.

Questions : Ce film du drone qui présente l’armée russe comme des criminels a été réalisé comment ? Ce drone n’était-il pas aussi capable de filmer les positions des djihadistes depuis  ? Ou encore leurs déplacements en pleine zone sahélienne ? Pourquoi c’est maintenant que l’armée française se décide à montrer un film sur un champ de bataille?

En tout état de cause, le ministre de la transition malienne de l’Administration territoriale et de la Décentralisation et porte-parole du gouvernement de la transition malienne, colonel Abdoulaye Maïga, lui, dénonce des cas délibérés de violation de l’espace aérien malien par des aéronefs étrangers des forces françaises dans un communiqué du 26 avril 2022.

Pis, à l’en croire depuis le début de l’année, ce sont plus de 50 cas délibérés de violation de l’espace aérien malien par des aéronefs étrangers, notamment opérés par les forces françaises, sous différentes formes. Il s’agit, entre autres des refus d’obtempérer suite aux instructions des services de contrôle aérien, des falsifications de documents de vol, des atterrissages d’hélicoptères dans des localités hors aérodromes, sans autorisation préalable, des vols d’avions de renseignement et de drones évoluant à haute altitude pour se livrer à des activités considérées comme de l’espionnage, de l’intimidation, voire de la subversion.

L’un des cas les plus récents a été la présence illégale d’un drone des forces françaises, le 20 avril 2022, au-dessus de la base de Gossi, dont le contrôle a été transféré aux FAMA, le 19 avril 2022. ‘’Ledit drone était présent à partir de 11 h 45 min, pour espionner nos vaillantes FAMA. Outre l’espionnage, les forces françaises se sont rendues coupables de subversion en publiant des fausses images montées de toute pièce afin d’accuser les FAMA d’être les auteurs de tuerie de civils, dans le but de ternir l’image des Forces armées maliennes engagées pour la libération du territoire, la protection et la sauvegarde des populations éprouvées par une longue crise’’, déclare colonel Maïga, ajoutant, par ailleurs ‘’le 21 avril 2022, une patrouille de mirage 2000 a survolé à plusieurs reprises, sans coordination préalable, le convoi des FAMA en partance pour renforcer le dispositif de l’emprise de Gossi. Cette manœuvre s’inscrivait dans une dynamique d’intimidation de nos forces’’.

Face à ce que le gouvernement de transition qualifie d’une énième provocation de l’armée française, qui a été sommée de quitter le territoire malien sans délai, depuis le 18 février 2022, il prend à témoin l’opinion nationale et internationale, et ‘’condamne fermement cette attitude des autorités françaises et les invite de nouveau à respecter la souveraineté du Mali.’’

Cependant, le film du drone, relayé par les médias dans une communication tout azimut cache encore des vérités sur le flou qui entoure la mission des différentes forces françaises dans la lutte contre le djihadisme dans le Sahel.

Kpan Charles

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )