[Médias/Projet IMPACT] L’Union européenne décaisse 650 millions FCFA pour le financement

[Médias/Projet IMPACT] L’Union européenne décaisse 650 millions FCFA pour le financement

Le lancement officiel du projet dénommé Implication des médias numériques pour une prévention active des conflits et tensions (IMPACT) a eu lieu le 12 avril 2022 à Abidjan.

Abidjan, le 28-4-2022 (crocinfos.net) Le lancement officiel du projet dénommé Implication des médias numériques pour une prévention active des conflits et tensions (IMPACT) a eu lieu le 12 avril 2022 à Abidjan.

Financé à hauteur de 1.000.000 d’euros, soit 650 millions FCFA, ce projet sera mis en œuvre concomitamment en Guinée et en Côte d’Ivoire pendant deux ans, par le consortium composé de Danaïdes France, Africtivistes du Sénégal, ainsi que de deux partenaires locaux que sont l’Association des blogueurs de Guinée (ABLOGUI) et le Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI), avec pour chef de fil Avocats Sans Frontière France.

Selon Lassina Sermé président du REPRELCI, partenaire de la mise en œuvre du projet en Côte d’Ivoire, IMPACT a pour objectif de contribuer à consolider une paix durable en Afrique de l’Ouest, et plus spécifiquement, entend se concentrer sur le rôle positif que peut jouer la société civile, en particulier les médias numériques, en matière de prévention des conflits.

« Ce projet s’inscrit dans une démarche participative et inclusive basée sur une approche centrée sur les droits. C’est pourquoi, je voudrais inviter tous les acteurs de la presse numérique de Côte d’Ivoire à s’impliquer dans l’exécution de ce projet afin qu’il soit couronné de succès », a-t-il plaidé, non sans exprimer toute sa gratitude au bailleur du projet, notamment l’Union Européenne.

Abondant dans le même contexte, Ahmed Sékou Touré chef du projet s’est voulu plus explicite. Il a fait savoir que les bénéficiaires du projet sont les professionnels de la presse numériques de Guinée et de Côte d’Ivoire, la société civile, en particulier la jeunesse citoyenne de Guinée et de Côte d’Ivoire, et les populations de ces deux pays.

Les objectifs étant de contribuer à consolider une paix durable en Afrique de l’ouest, renforcer le rôle positif de la société civile dont les médias numériques, en matière de prévention des conflits.

Les objectifs sont entre autres, le renforcement des capacités à destination des médias, autour de la couverture des conflits de manière éthique, responsable et équilibrée, la formation à destination des médias numériques sur la lutte contre les messages haineux et les informations trompeuses, la mise en place d’actions pour favoriser la vérification des faits et l’autorégulation des médias, la formation des journalistes citoyens dans les zones périurbaines, et le  financement  d’initiatives innovantes, dans la lutte contre les discours haineux et la désinformation.

Par ailleurs, « en vue du transfert de compétences et d’expériences, la plateforme s’inscrit dans une visée de pérennisation du projet, dans la mesure où elle sera autonome et pilotée par des partenaires de mise en œuvre, après la fin du projet », a-t-il indiqué.

Il faut noter que cette cérémonie a enregistré la présence du représentant du ministre de la Réconciliation et de la cohésion nationale, du président de l’Autorité nationale de la presse (ANP), de la présidente du Conseil national des droits de l’homme, du représentant de l’Union européenne, de plusieurs représentants d’ambassades accréditées en Côte d’Ivoire, de la représentante d’Avocat Sans Frontière France, et plusieurs autres personnalités.

Y.K

 

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )