[Municipales à Méagui] Le départemental Rdr et  son adjoint cités dans un choix vomi par la base

[Municipales à Méagui] Le départemental Rdr et son adjoint cités dans un choix vomi par la base

-La manœuvre de la ‘’sorcellerie politique’’ en marche

La  »sorcellerie politique » concernant le choix du prochain candidat aux municipales au sein du parti du Président Alassane Ouattara, Rdr a commencé à Méagui, commune située dans le sud-ouest de la Côte d’Ivoire. Les premiers bruits en provenance de cette ville sont assourdissants et  le Rdr- Méagui  pourrait connaître ‘’quelques secousses’’ si la direction de ce parti ne se montre pas vigilante.

Déjà, de sources départementales,  Koffi Kouamé Severin et son adjoint Soumahoro Issouf (départementaux du Rdr) ont commencé une véritable ‘’chasse au mangement’’ et semblent être en pleines manœuvres pour amener la direction du Rdr à choisir le 3eme adjoint au maire de Méagui  Diarra Badaba Seydou,  qui, au su des autres instances et de la base du parti du Président Alassane Ouattara, est du Pdci-Rda.

Les manœuvres menées par ces deux responsables du parti à la case afin que Diarra Badaba porte les couleurs du parti des Républicains à ces joutes électorales est au centre des échanges dans les tous les grins (lieux publics d’échanges) de Méagui.  « C’est une insulte à l’intelligence du Rdr qui compte de valeureux cadres à Méagui à même de le représenter à ce scrutin », ne cesse de répéter la base.

Le même Soumahoro Issouf n’est pas à sa première manœuvre de bas étage contre son propre parti pour des espèces sonnantes et trébuchantes. Il est accusé d’avoir fait perdre le Rdr aux législatives de 2012. Selon nos sources, cette défaite s’expliquerait par un seul fait : le candidat du Rdr aurait gardé par devers lui  l’argent de la campagne à lui alloué par la direction centrale à des fins personnels.

Le voilà encore, en train de manœuvrer donc avec le soutien de Koffi Kouamé pour imposer  Diarra Badaba contre l’avis des commissaires politiques et des présidents de structures. Ils entendent ainsi retourner l’ascenseur au 3ème adjoint au maire qui, toujours, selon nos informations, couvrirait de ‘’largesses’’ les deux hommes.

La question que l’on se pose c’est de savoir, comment quelqu’un peut soutenir un adversaire politique contre son propre camp ? Une ‘’vraie sorcellerie’’ qui ne prospère que si des membres de la direction sont complices.

De notre correspondant à Soubré, Gaston Roc

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )