Politique ! La bouche de l’allié d’hier (Simple observation Par Pascal Kouassi)

Politique ! La bouche de l’allié d’hier (Simple observation Par Pascal Kouassi)

La bouche de celui avec qui on a partagé les repas dans la République du Golf est devenue klouaba, sinon, WC. Dès qu’il l’ouvre, elle pue et, aussitôt, on réunit toutes les autorités compétentes pour chercher un déodorant pour chasser l’odeur pestilentielle.

Au lendemain du premier congrès du Rhdp unifié, des femmes Rhdp l’ont lavé proprement pour cette expression « enfants adulterins », expression qu’on aurait pu banaliser en disant : ‘’Vous voulez dire que votre père commettait l’adultère ?’’ Que nenni ! Mme Ehui Odette l’a bien insulté. Mme Kandia Camara, elle, l’a ‘’garant’’ (mis en garde) dans quelques langues parlées couramment en Côte d’Ivoire: «S’il descend dans la poubelle, c’est pas bon pour lui, il n’a qu’à rester là où il est.» C’est Mme Mariatou Koné qui est venue tempérer quelque peu leur ardeur sinon, peut-être, elles seraient allées danser ‘’Adjanou’’ devant sa résidence.

’La bouche de celui avec qui on a partagé les repas dans la République du Golf est devenue klouaba, sinon, WC. Dès qu’il l’ouvre, elle pue et, aussitôt, on réunit toutes les autorités compétentes pour chercher un déodorant pour chasser l’odeur pestilentielle.’’

Il ne s’est pas assagi, le Vieux. Un matin, on ne sait quelle mouche l’a piqué, il est venu mettre sa bouche dans la politique du pays. Il a prononcé le mot étranger, ce mot, lui seul ne sait pas jusqu’à présent que c’est notre totem. On ne l’a pas loupé. Gouvernants, répondeurs automatiques, internautes de tout genre, des analphabètes aux élites en passant par les semi-lettrés, tous ont envoyé communiqué, injures et menaces sur le Vieux. Pourquoi lui, il est venu ressusciter son ivoirité qu’on pensait enterrée à jamais.

‘’On en était là, on avait oublié cet épisode d’orpailleurs clandestins et l’émoi qu’il avait suscité quand le week-end dernier, par témérité, il a réuni ses ouailles pour prononcer le mot tabou étranger.’’

On en était là, on avait oublié cet épisode d’orpailleurs clandestins et l’émoi qu’il avait suscité quand le week-end dernier, par témérité, il a réuni ses ouailles pour prononcer le mot tabou étranger. Il ne s’est pas arrêté là. Il a osé donner des leçons à nos gouvernants actuels, exempts de reproches, qui conduisent si bien notre pays, de surcroît, félicités par tou0tes les institutions financières et les principaux bailleurs de fonds. Le Conseil des ministres lui a consacré sa séance du mardi 19 novembre. On a rappelé son caractère ivoiritaire qui indispose les Ivoiriens et leurs frères venus des Côtes d’Ivoire voisines. On a surtout rappelé son passé de détourneur de l’argent des Blancs. Cette fois, on n’a pas épargné ses suiveurs proches.

‘’On a rappelé son caractère ivoiritaire qui indispose les Ivoiriens et leurs frères venus des Côtes d’Ivoire voisines. On a surtout rappelé son passé de détourneur de l’argent des Blancs. Cette fois, on n’a pas épargné ses suiveurs proches.’’

L’allié d’hier n’a pas le droit d’ouvrir sa bouche. En quittant le rassemblement unifié, il devait comprendre qu’il était devenu aphone, qu’il n’a plus droit à la parole pour éviter de propager le venin xénophobe qui trouble la paix et envoie la guerre. Cette guerre qu’on ne veut plus voir.

Le président du Lider, Mamadou Koulibaly, l’ancien président de l’AN, son successeur Guillaume Soro, MM. Assoa Adou, Armand Wognin peuvent critiquer, cela n’émeut personne, aucun œil ne peut ciller. Aucun communiqué ne sera pondu. Quant à l’allié du Golf, avec qui on a célébré une Noël et une Saint Sylvestre, il doit fermer à jamais sa bouche car elle détériore le climat social, la paix, la cohésion.

Le président de la République du Plateau t’avait demandé de regagner ta résidence, tu as dit ‘’moi pas bouger tant que mon petit frère est là, son pied mon pied’’. Tu as vu ? Politiqui !!!

Si vous voyez Alpha Blondy, je le salue.

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )