[Pollution cyanurée à Ity] Des questions demeurent sur le danger pour le fleuve Cavally

[Pollution cyanurée à Ity] Des questions demeurent sur le danger pour le fleuve Cavally

Un incident à la mine d'or d'Ity a provoqué une fuite de cyanure, contaminant le fleuve Cavally. Endeavour Mining minimise l'impact tandis que les autorités restent silencieuses face aux questions de fond.

Abidjan, Côte d’Ivoire, le 3 juillet 2024 (crocinfos.net)—Le 30 juin, Endeavour Mining a publié un rapport sur l’incident survenu le 23 juin à la mine d’or d’Ity. Une vanne utilisée pour purger les lignes de décantation et de boue du TSF (Tailing Storage Facility) de la mine d’Ity s’est fissurée à 17 heures, entraînant le déversement d’environ 3 000 litres de boue mélangée à de l’eau de décantation dans la rivière Cavally via leur canal de dérivation. Endeavour Mining a minimisé l’incident en affirmant que l’eau de décantation présentait une densité similaire à l’eau de décantation normale, avec une légère coloration reflétant une contamination très limitée par la boue.

Cependant, un communiqué du ministère de l’Environnement, du Développement durable et de la Transition écologique daté du 2 juillet 2024, révèle les résultats des analyses du centre ivoirien antipollution (Ciapol) et du laboratoire de l’université de Man. Le rapport indique que la rupture de la vanne a provoqué une pollution des sources par de l’eau boueuse cyanurée transportée au parc à résidus de l’entreprise exploitant la mine d’or d’Ity dans le département de Zouan-Hounien.

‘’La quantité exacte de ce déchet toxique boueux cyanuré déversé dans le Cavally reste inconnue, le ministère de l’Environnement, du Développement durable et de la Transition écologique n’ayant pas fourni d’informations précises à ce sujet.’’

Les conséquences immédiates incluent des cas de vomissements et de maux de tête chez les populations riveraines s’étant abreuvées à ces sources contaminées, ainsi qu’une mortalité massive de poissons dans le fleuve Cavally et ses affluents. Cet incident constitue un véritable scandale environnemental, avec la présence de cyanure dans le fleuve, une situation que Endeavour Mining tente de minimiser par des communiqués manipulateurs.

…ayant bu l’eau cyanuréee.

La quantité exacte de ce déchet toxique boueux cyanuré déversé dans le Cavally reste inconnue, le ministère de l’Environnement, du Développement durable et de la Transition écologique n’ayant pas fourni d’informations précises à ce sujet. Endeavour Mining, de son côté, affirme avoir pris des mesures telles que l’arrêt de l’usine de traitement, la réparation de la vanne, ainsi que la surveillance et les tests de l’eau de décantation et de la rivière.

‘’La société minière n’explique pas comment elle entend dépolluer le fleuve du cyanure et de la boue qui, en se déposant sous l’eau, laisse le cyanure en surface qui, lui va poursuivre sa progression en aval avec le fleuve Cavally et ses affluents.’’

Cependant, l’efficacité de ces mesures pour arrêter la coulée de la boue cyanurée reste à prouver. En cause, la société minière n’explique pas comment elle entend dépolluer le fleuve du cyanure et de la boue qui, en se déposant sous l’eau, laisse le cyanure en surface qui, lui va poursuivre sa progression en aval avec le fleuve Cavally et ses affluents.

Cette catastrophe environnementale soulève de nombreuses zones d’ombre. Les enquêtes menées par le Ciapol n’ont pas révélé le taux de dangerosité du cyanure, et les premières victimes reçues dans les hôpitaux continuent de présenter des symptômes de vomissements et de maux de tête. Combien de personnes sont affectées ? Aucune communication n’a été faite par le ministère de la Santé, le maire de Zouan-Hounien, le député, le conseil régional ou le gouverneur du district. Le silence persiste, laissant les riverains dans l’inquiétude face à cette crise écologique.

Kpan Charles

CATEGORIES
TAGS
Share This