Présidence de la FIF] Didier Drogba perd et gagne

Présidence de la FIF] Didier Drogba perd et gagne

Didier Drogba a-t-il basé sa stratégie sur les 81 membres du collège d’électoral ? La réponse coule de source dans sa déclaration de 10 min pour convaincre l’Assemblée lors du vote.

Abidjan, le 25-4-2022 (crocinfos.net) Depuis la mise sous la normalisation de la FIF par la FIFA en décembre 2020, chacune des sorties de DD11 ou l’enfant du peuple (le petit nom attribué par ses fans), il a toujours drainé du monde, dépassionné le débat. Comme dans un stade de football avant l’arrivée des acteurs, DD11 a démontré qu’il demeure une icône, cette star qui n’a rien perdu de la lumière qui le précède. Ils ont maintenu la cadence de l’ambiance jusqu’au soir du samedi 23 avril 2022, jour des élections.

Oubliant qu’ils (les fans) ne sont pas électeurs, mais que seuls 81 votants auront droit aux urnes pour décider du sort de leur idole. Didier Drogba a-t-il basé sa stratégie sur les 81 membres du collège d’électoral ? La réponse coule de source dans sa déclaration de 10 min pour convaincre l’Assemblée lors du vote. « J’ai commis des erreurs. Je ne connaissais pas les codes. Mais j’apprends  vite», s’est confessé la légende mondiale ivoirienne du football.

Les urnes ont parlé dans la transparence. La sentence était terrible. DD11 a été écarté par les électeurs dès le premier tour. Il doit attendre encore quatre bonnes années pour revenir à la charge s’il le désire.

Ses partisans ont pleuré à chaudes larmes. Mais lui, il connaît la solitude de la défaite. Pour lui, c’est juste un match raté comme soutient le journaliste-chroniqueur, Fernand Dédeh, qui ajoute que les grandes victoires de demain, se préparent dans les cuisantes défaites d’aujourd’hui.

Pour rappel, Mme Mariam Dao Gabala et son équipe ont été nommées à la tête de la FIF par la FIFA en décembre 2020 et pris fonction le 14 janvier 2021, avec pour mission de gérer les affaires courantes et terminer le processus électoral censé déboucher sur le renouvellement des instances dirigeantes de la fédération.

Ce que DD11 gagne

La candidature de Didier Drogba lui a permis de se familiariser avec le football de son pays. De côtoyer les acteurs (présidents de clubs et joueurs), d’apprécier le fonctionnement et la gestion de la FIF. Il affiche la sérénité : ‘’J’apprends vite.’’ Lui qui a été trainé dans la boue dans la presse, les médias et sur les réseaux sociaux a appris à ses dépens.

Il s’est même humilié devant l’Assemblée en demandant ‘’pardon’’ à l’ensemble des acteurs du football qu’il a offensé en acte ou en parole.  Ce mot a été accueilli par une acclamation comme pour lui accorder ce qu’on lui reprochait, et qui était relayé dans la presse ainsi que sur les réseaux sociaux.

Au nombre des acquis, sa candidature a permis au monde entier d’apprécier à sa juste valeur la mauvaise gestion des affaires que les différents dirigeants de la maison de verre de Treichville  (FIF) avaient érigé en mode de gouvernance.

Cette gabegie a été, plusieurs fois, dénoncée par la presse et certains médias avant que l’Inspection générale de l’État (IGE) fasse un audit dont les résultats ne sont pas encore, rendus publics.

Autant affirmer que la candidature de Didier Drogba lui a apporté un plus. Le président élu est conscient que sa gestion sera surveillée comme du lait sur le feu. Mieux, les salaires des joueurs des différents clubs ayant bénéficié de subvention de l’État doit être suivis. Aussi, réfléchir à faire le plein ou la moitié des différents stades de grandes capacités que l’État est en train de réaliser. Le chantier à défricher pour les quatre années à venir pour Idriss Yacine Diallo se présente comme un réel défi. Avec comme la cerise sur le gâteau, l’organisation de la CAN 23 en Côte d’Ivoire.

Quant à Didier, il a quatre ans pour apprendre de ses erreurs. Savoir qu’il n’y a pas un Sory Diabaté et ses hommes à part, un Idriss Diallo avec sa liste de côté ou un Roger Ouégnin avec son club, retiré dans son coin. Il y a une famille du football en Côte d’Ivoire, qui a besoin de parler d’une seule et même voix et donner un visage rayonnant au sport roi dans le pays.

De la disposition sur l’enquête d’intégrité

Dans une interview accordée aux journalistes après son élection comme le nouveau président de la FIF, Idiriss Yacine Diallo, a indiqué avoir signé le formulaire d’intégrité de la FIFA, qui l’engageait à accepter l’enquête d’intégrité. En revanche, il a révélé qu’il n’y a pas eu d’élection ‘’sous réserve’’ et que la réserve a été levée la vielle du vendredi 22 avril 2022. « C’est au vu de cela que nous avons été trois à concourir donc la notion de réserve est derrière nous (…)», a-t-il coupé court.

Une disposition qui, jusque-là n’a pas fait l’objet d’un communiqué du CN-FIF comme la décision numéro 002/2022/CN-FIF du 14 avril 2022 relative à la condition tenant à l’enquête d’intégrité prévue dans le cadre des élections du 23 avril 2022, signée par la présidente Mme Dao Gabala.  « La FIFA se chargera de faire réaliser les enquêtes d’intégrité des candidats ; les résultats des enquêtes ne seront probablement disponibles, qu’après la date des élections », indique le communiqué, précisant en son article 1er  ce qui suit : « L’éligibilité des candidats aux élections prévues pour le 23 avril 2022 n’est acquise qu’à titre provisoire. L’éligibilité sera donc prononcée sous réserve des résultats des enquêtes d’intégrité ».

Au nom de la transparence qui a régné tout au long de ces élections à la Fondation Félix Houphouët-Boigny, le communiqué de Mme Dao Gabala est attendu sur ce que devient la condition tenant à l’enquête d’intégrité prévue dans le cadre des élections du 23 avril 2022.

Passée la défaite à la salle de la Fondation Félix Houphouët-Boigny de la paix de Yamoussoukro, désormais DD11 peut faire sa carapace auprès des 81 votants les quatre années à venir. Il ne perd rien, il gagne en confiance et peux mettre un nom sur visage concernant les acteurs du football ivoirien.

Sériba Koné

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (1)
  • comment-avatar

    1thankfulness

  • Disqus ( )