[Présidence de l’Assemblée nationale] ‘’Pourquoi Bictogo est le meilleur choix’’

[Présidence de l’Assemblée nationale] ‘’Pourquoi Bictogo est le meilleur choix’’

La succession d'Amadou Soumahoro décédé le 07 mai dernier, bat son plein. En effet, de nombreuses candidatures sont annoncées, tant de l'opposition que du parti au pouvoir où se dégageraient quatre prétendants au perchoir parmi lesquels, le ministre Adama Bictogo, ci-devant intérimaire de Tchomba.

Abidjan, le 20-5-2022 (crocinfos.net) La succession d’Amadou Soumahoro décédé le 07 mai dernier, bat son plein. En effet, de nombreuses candidatures sont annoncées, tant de l’opposition que du parti au pouvoir où se dégageraient quatre prétendants au perchoir parmi lesquels, le ministre Adama Bictogo, ci-devant intérimaire de Tchomba. Si l’on ne peut dénier aux concurrents de l’ancien Directeur exécutif du RHDP le droit de candidater à la succession d’Amadou Soumahoro, en revanche, une fine analyse de la situation conduit à cette aveuglante évidence : Bictogo est le meilleur choix. Pour plus d’une raison. D’un, il a assuré l’intérim du défunt pendant des mois. Ce qui en fait une sorte de “dauphin technique” puisqu’il a montré pendant ce bref intermède qui apparaît, a posteriori, comme une sorte d’apprentissage, qu’il a suffisamment de ressources pour assurer la charge avec bonheur. De deux, de tous les prétendants issus de sa formation politique, il est certainement le plus outillé pour prendre cette succession en raison de ses qualités de tribun, de rassembleur et de pugnacité (il l’a démontré pendant son mandat de Directeur exécutif du RHDP). De trois, et ça c’est une question morale qui a toute son importance, il serait contre-indiqué, d’arracher la présidence de l’Assemblée nationale à Bictogo pour la remettre à quelqu’un d’autre. Les frustrations ne naissent pas autrement. On le voit, le ministre Adama Bictogo a toutes les chances d’être désigné au sein de son parti pour succéder à l’ancien Secrétaire général par intérim du RDR. Gageons que le président du parti, Alassane Ouattara, qui a sans doute fait le tour de la question, ne se trompera pas de candidat. C’est une exigence a minima de la cohésion de sa troupe qui pourrait être perturbée par cette succession qui commence à prendre des allures de ”corrida” au sein du RHDP.

Ambroise Tiétié

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )